Gabon: Koho et Shuji Noguchi s’accordent sur 54 millions pour réhabiliter le centre social du Bas de Gué-Gué

La ministre des Affaires sociales et des Droits de la Femme Prisca Nlend Koho et l’ambassadeur du Japon, Son Excellence Shuji Noguchi ont matérialisé ce lundi 26 juillet 2021 dans la salle de réunion du ministère des Affaires sociales, le prootocole d’accord financier relatif à la rehabilitation du centre social du Bas de Gue-Gue. En tout, 54 millions seront décaissés pour faire subir une cure de jouvence audit centre tout en le dotant de matériel nécessaire à son fonctionnement. 

Le ministère des Affaires sociales en collaboration avec l’ambassade du Japon ont finalisé au terme d’une cérémonie la signature du « contrat de don du Japon pour le projet de réhabilitation du centre social du bas de Gué-Gué ». Pendant cette cérémonie, Prisca Nlend Koho et Shuji Noguchi étaient accompagnés de Igor Aymard Mombo Borougou responsable du Centre Social de ce résidentiel du premier arrondissement de la  commune de Libreville. 

Pour la réhabilitation de ce centre, le gabonais et nippon ont conclu de la mise à disposition d’un appui financier de plus de 54 millions de francs CFA pour réhabiliter 2 bâtiments, ainsi que la barrière du Centre social. En sus, des fonds seront injectés pour acquérir des  machines à coudre et pour rénover les installations des cuisines.

Un accord pour lequel la ministre des Affaires sociales Prisca Nlend Koho s’est félicitée « de la capacité future du centre social rénové du Bas de Gué-Gué de dispenser à l’avenir des formations en couture et en cuisine pour l’autonomisation des femmes,  avant de demander aux travailleurs sociaux de faire bon usage du futur bâtiment », a-t-on pu lire sur la page face du ministère des Affaires sociales.  

A noter que la réhabilitation du centre social du bas de Gué-Gué fait partie d’un programme de coopération bilatérale dénommé « les dons aux micro-projets locaux contribuant à la sécurité humaine ». A noter le soutien du gouvernement japonais n’est pas le premier du genre au Gabon , le gouvernement nippon a appuyé 80 micro-projets qui ont bénéficié directement aux populations locales du Gabon. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*