Nécrologie: l’ancien ministre Fabien Owono Essono n’est plus des nôtres

Libreville, 23 juillet 2021. L’ancien ministre gabonais Fabien Owono Essono, est décédé à son domicile situé dans la commune d’Akanda au nord de Libreville. Il n’était plus apparu publiquement depuis 2016, date à laquelle il avait démissionné du Parti démocratique gabonais (PDG), pour rejoindre les rangs de l’opposition. 

Après Emile Kassa Mapsi il y a quelques jours, un autre ancien haut commis de l’Etat gabonais, vient de tirer sa révérence. En effet, Fabien Owono Essono, un économiste qui avait siégé à la fin des années 90, en qualité de ministre délégué puis de ministre sous les gouvernements du Dr Paulin Obame Nguema, est décédé vendredi dernier à son domicile akandais.

Militant de la première heure du Parti démocratique gabonais, son soutien sans faille à l’endroit du défunt Président Omar Bongo Ondimba, lui avait permis de gravir rapidement les échelons au sein du Parti, mais aussi d’occuper de très hautes fonctions dans l’administration publique ( Conseiller du Président de la République, Directeur de cabinet adjoint du cabinet civil du Chef de l’Etat ou encore Directeur de cabinet du Premier Ministre). En dépit de ce parcours élogieux aux côtés de l’ancien Président de la République gabonaise, Fabien Owono Essono avait à la veille des élections présidentielles de 2016, claqué la porte du PDG pour se joindre à Jean Ping alors principal candidat de l’opposition. 

Ce dernier, a d’ailleurs réagi quelques heures après l’annonce officielle du décès « Je viens d’apprendre avec une profonde consternation, la disparition de mon grand ami et fidèle compagnon de lutte, Fabien OWONO ESSONO.

Je m’incline devant sa mémoire et j’adresse à sa famille et à tous les compagnons de lutte, mes sincères condoléances »,  a déclaré Jean Ping sur page Facebook officielle. 

Né en 1945 à Oyem (Nord du Gabon), Fabien Essono Owono était souvent décrit comme un homme affable et particulièrement humble. Il est détenteur d’un doctorat en économie, obtenu à l’université de Montpellier (France).  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*