Diplomatie: 2 ans après sa nomination, Sayid Abeleko présente à Patrice Talon ses lettres de créances

Sayid  Abeloko présentant ses lettres de créances à Patrice Talon ©DR

Libreville, 03 août 2021 (Dépêches 241). Le président de la République du Bénin  Patrice Talon a, officiellement reçu le 27 juillet dernier, au palais présidentiel de la marina à Cotonou, les lettres de créances  de l’Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Gabon, près le Bénin avec résidence à Lomé, au Togo, Sayid  Abeloko.

Deux ans c’est le temps qu’il aura fallu attendre, pour voir finalement Sayid Abeloko présenter ses lettres de créances au président béninois Patrice Talon. Ceci alors que le diplomate gabonais également en fonction au Togo, où il a sa résidence, avait procédé au même rituel seulement 9 mois après sa nomination. 

En marge de cette cérémonie officielle, qui a vu la présence des diplomates d’autres pays, venus pour le même exercice, le chef de l’État béninois, a accordé une audience au représentant de l’exécutif gabonais. Occasion pour Patrice Talon de faire le point des relations entre Cotonou et Libreville. Ainsi, il a exhorté Sayid Abeloko à travailler davantage, à la consolidation et au raffermissement des relations chaleureuses qui existent déjà entre leurs deux pays. « Les relations diplomatiques entre mon pays le Bénin et votre pays le Gabon, ont toujours été fraternelles et très cordiales, je vous exhorte donc, à continuer à travailler dans le sens de maintenir les relations entre nos deux nations au beau fixe », a insisté le chef de l’État béninois.

Le diplomate du pays d’Ali Bongo Ondimba a pour sa part, annoncé que la redynamisation de la coopération entre le Gabon et le Bénin sera orientée sur les échanges économiques. Notamment, sur l’industrie forestière avec une invite faite au premier patron des institutions béninoises, de s’inspirer de l’expérience du Gabon en matière de transformation du bois. «L’objectif de mon action sera de travailler au développement des zones économiques spéciales au Bénin, à l’exemple de celle de Nkok au Gabon, à quelques kilomètres de Libreville notre belle capitale, qui fait office de référence aujourd’hui sur le continent. Je vous incite à vous inspirer de ce modèle gabonais», a t-il rassuré au numéro 1 béninois. 

Une rencontre riche en couleurs, qui s’est soldée par de nombreuses promesses d’échanges, dans un futur très proche. Lesquels échanges qui, devront très probablement contribué à réchauffer et maintenir l’axe Cotonou-Libreville stable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*