Forces armées gabonaises: Yves Ditengou annonce la tolérance Zéro

Les forces armées gabonaises pendant une parade militaire ©DR

Présent sur la place d’arme du 1er Régiment parachutiste Gabonais ce mardi 3 août 2021, le Général de division Yves Ditengou par ailleurs Chef d’Etat major général des forces armées gabonaises, a dénoncé fermement à l’occasion d’une cérémonie réunissant l’ensemble de ses troupes, les comportements déviationnistes de ces derniers, qui sont malencontreusement relayés par la toile gabonaise.   

Jadis considérée comme un modèle absolu de rigueur, la grande muette gabonaise semble avoir perdu de sa superbe comme en témoigne,  les images peu reluisantes des militaires gabonais, qui depuis quelque temps font le tour de la toile, suscitant les critiques, indignation et même parfois les railleries des internautes. Une situation qui a contraint la haute hiérarchie militaire du pays à réagir. « Des vidéos dégradantes et humiliantes mettant en scène des personnels des forces de armées gabonaises circulent sur les réseaux sociaux » s’est indigné le Général de division Yves Ditengou, au cours d’une cérémonie solennelle organisée ce mardi et à laquelle prenait part, plusieurs personnalités de haut-rang, ainsi que les militaires du 1er Régiment parachutiste gabonais. 

Le Chef militaire a saisi cette opportunité pour rappeler à ses hommes, l’importance du respect de la discipline et du code d’honneur, afin de préserver l’intégrité et l’image de marque des forces armées gabonaises « la discipline fait la principale force des armées. Elle définit l’obéissance et régit l’exercice de l’autorité. Elle s’applique à tous, sans distinctions de rang.  Précise à chacun son devoir et aide à prévenir les défaillances » a rappelé aux hommes de troupe, le Général de division Yves Ditengou.  

Le Chef d’Etat major général des forces armées gabonaises a souligné que tous les militaires qui seraient pris en faute pourraient tout simplement être radiés de la grande muette. « Le ministre de la Défense nationale est excédé. J’ai reçu des instructions fermes de sa part.  C’est désormais tolérance Zéro » a t-il conclu. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*