Gabon: Ali Bongo invite les nouveaux bacheliers à faire «les bons choix de filières»

Le président de la République a félicité les nouveaux bacheliers de la session 2021 ©DR

Libreville, 03 août 2021 (Dépêches 241). Aussitôt, les résultats du premier tour du baccalauréat session 2021 rendus public sur l’étendue du territoire national, le samedi 31 Juillet dernier, Ali Bongo Ondimba, président de la République, a réagi de façon très spontanée sur son compte Facebook officiel, en félicitant l’ensemble des nouveaux bacheliers.

Via ce post sur les réseaux sociaux, Ali Bongo Ondimba a d’abord invité les bacheliers à faire des choix d’orientations futures, capables de leur assurer des opportunités rapides d’emplois. « Félicitations à tous les nouveaux bacheliers ! Malgré les perturbations engendrées par la Covid-19, vous avez, grâce à votre travail et votre détermination, atteint votre objectif », a-t-il déclaré. 

Dans le même sens, le chef de l’Etat a appelé les nouveaux bacheliers à faire le choix idéal concernant leurs filières de formation afin de se donner les chances de trouver facilement des opportunités d’emplois une fois leurs cursus achevés. « A vous désormais de choisir la filière qui vous intéresse et vous offrira à terme les meilleures opportunités sur le marché de l’emploi », a-t-on pu lire sur le compte Facebook officiel du chef de l’État Gabonais. 

En outre, l’homme n’a pas manqué de manifester son soutien, à l’endroit des candidats admissibles au second tour. Et dans le même temps, il a adressé sa compassion et son réconfort, aux candidats malheureux à cette session du baccalauréat 2021. « Courage par ailleurs aux candidats qui sont au rattrapage et ma compassion envers celles et ceux qui ont été recalés »,a- t-il conclu. 

Une sortie du président de la République, qui devrait très probablement interpeller, l’ensemble de ces nouveaux bacheliers gabonais, à faire des choix d’études universitaires, devant les conduire vers le monde professionnel le plus rapidement possible. 

Seul bémol, Ali Bongo Ondimba a omis de préciser que l’offre de formation au Gabon n’est pas propice à un choix de filière pertinent et à un cursus épanouissant. Pour rappel, l’Université Omar Bongo, l’unique université du pays, peine à fonctionner. Sa capacité d’accueil stagne à 8000 places alors que l’établissement compte 33.000 étudiants. Il y a donc pour ainsi dire, « un déficit de 25.000 places dans l’immédiat sans oublier qu’il est attendu près de 12.500 étudiants bacheliers de la session 2020 », a-t-on pu lire chez nos confrères de Echos du Nord. 

Autre fait, selon l’Agence Nationale des Bourses et Stages (ANBG), 75% des formations offertes par le décret 404 ne satisfont pas le système productif depuis l’implémentation du Plan Stratégique Gabon Emergent (PSGE). « Soit 27%, pour les services, 3% pour les industries,  et seulement 0,3% pour le Gabon Vert », précise l’hebdomadaire.  

Les exemples sont légions mais, les faits susmentionnés montrent clairement que le système éducatif gabonais n’est pas compatible aux souhaits pour les nouveaux bacheliers du chef de l’Etat Gabonais. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*