Présidence de la Croix Rouge: Le gouvernement invalide l’élection du Dr Tsakoura

le docteur Tsakura dont l’élection a été invalidée ©DR

C’est par le biais d’un communiqué de presse sur les antennes de Gabon Première, que le gouvernement via le ministère des Affaires sociales et des Droits de la Femme a annulé l’élection le 7 août dernier du Docteur Véronique Tsakura alors que cette dernière se trouvait dans les locaux de la Direction generale des Recherches ( DGR). Une démarche de la ministre de tutelle Prisca Nlend Koho motivée par des nombreuses irrégularités ayant entachées le processus électoral qui  a fait du docteur Véronique Tsakoura, la présidente de la Croix Rouge. 

A la lecture et la compréhension du communiqué produit il ressort des faits que c’est l’entêtement du Docteur Véronique Tsakoura à organiser une Assemblée générale élective (AGE) nonobstant les consignes du gouvernement, l’appelant à reporter cette élection qui a conduit au rebondissement du 12 août dernier. Le non-respect des « fermes recommandations du gouvernement de surseoir ces élections entachées d’innombrables irrégularités », a donc logiquement conduit à l’annulation, par le Gouvernement, d’une élection faite le 7 août dernier. 

Le gouvernement via la ministre de tutelle Prisca Nlend Koho avait demandé l’arbitrage de la Fédération internationale pour faire respecter certains principes par l’érection d’un comité neutre chargé de superviser le scrutin en toute transparence aux dires de nos confrères de Gabonreview

Des propositions que n’aurait pas respecté Véronique Tsakoura qui a décidé d’organiser l’élection consciente du contexte et de l’atmosphère morose au sein de la Croix Rouge Gabonaise (CGR). «Le gouvernement constate pour le déplorer l’organisation précipitée de l’élection du président national de cette association par le Bureau intérimaire» en dépit des recommandations, a précisé la ministre Prisca Nlend Koho. 

Un ensemble de faits qui a poussé la ministre des Affaires sociales et des Droits de la Femme Prisca Nlend Koho à faire invalider l’élection particulière de Véronique Tsakoura. « Le gouvernement désapprouve les agissements du Bureau intérimaire de la SNCRG et ne reconnaît, par conséquent, pas les différents organes de gouvernance issus de cette Assemblée Générale », a-t-elle indiqué, annulant de fait ladite élection. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*