Election à l’Union Nationale: Paulette Missambo à la conquête du Woleu-Ntem

Paulette Missambo est allée à Oyem pour réaffirmer sa volonté de conduire le navire Union Nationale ©DR

Oyem, 15 août 2021 (Dépêches 241). Paulette Missambo, Vice-présidente sortante de l’Union nationale ( UN ), et candidate à la présidence de cette formation politique, pour succéder à Zacharie Myboto, challenger de Paul Marie Gondjout, séjourne depuis quelques jours, dans la province du Woleu-Nt. Ce samedi 14 août constituait l’étape d’Oyem de sa tournée. 

Paulette Missambo a largué ses amarres du côté de Woleu-Ntem avec pour visée de cette présence au Nord du Gabon, rencontrer l’ensemble des militants du parti et des délégués appelés à élire le futur président de l’Union national lors du prochain Congrès électif de cette écurie politique de la branche dure de l’opposition gabonaise. 

Cinq discours ont ponctué cette étape d’Oyem. Et parmi ces allocutions, deux ont particulièrement retenu l’attention de plus d’un. D’une part, celle de Sosthène Nguema-Nguema, candidat de l’Union nationale à la dernière élection législative de 2018, au premier siège de la commune d’Oyem qui a soulevé plusieurs points essentiels dont celui de sa constance, sa fidélité au sein de l’UN. Et d’autre part, celui bien évidemment de l’ancienne ministre de l’Education nationale, Paulette Missambo. 

 Sosthène Nguema-Nguema est le premier à prendre la parole en faisant notamment historique de son engagement avec l’Union Nationale. « C’est depuis 2009, que j’ai décidé de m’engager pour l’alternance dans notre pays. Et depuis 20013, j’ai décidé de me battre au sein de l’Union Nationale (UN). Je suis donc resté constant et loyal. Avec cette formation politique, en 2018 j’ai été candidat à l’élection législative de 2018 au premier arrondissement de la commune d’Oyem et chacun de vous ici, présent connaît le résultat à cette élection. Je suis allé jusqu’au second tour avec un candidat ministre et appartenant au PDG. Aujourd’hui, je me présente dans la liste de Paulette Missambo en tant que candidat au poste de Secrétaire Exécutif adjoint de l’Union nationale », a détaillé Sosthène Nguema Nguema. 

Paulette Missambo pendant son discours devant les Woleu-ntemois

Aussi, a-t-il tenu à présenter, à l’ensemble des militants, sympathisants et délégués présents, le contexte qui a conduit aujourd’hui, à la décision de la tenue prochaine d’un Congrès électif. « Vous savez, en décembre 2020, il y a eu un Congrès du parti. Malheureusement, il se trouve qu’ au sein de l’Union Nationale y a aussi des joueurs, comme ils se trouvent dans le PDG, donc c’est pour contrer leurs dribbles qu’on a préféré tout stopper. Et de demander l’organisation d’un nouveau Congrès électif » a-t-il fait savoir.  Non sans manquer de rappeler aux délégués qui seront appelés à élire les futurs responsables de l’exécutif de l’Union Nationale de faire le bon choix.

« Chers militants, vous avez face à vous une liste qui porte le projet de l’ambition personnelle d’un homme. C’est la liste de ceux qui sont face à nous. Et vous avez notre liste, qui est conduite par Paulette Missambo, qui est la liste d’une équipe, d’un projet, d’un peuple et d’une nation à vous de faire le meilleur choix » , a-t-il conclu, Tout en rappelant qu’au sortir de cette élection il n’y aura ni vainqueurs, ni vaincus. Le seul vainqueur, ce sera l’Union Nationale(UN).

Prenant la parole pour le dernier discours, Paulette Missambo à devant les militants du Woleu-Ntem évoqué les raisons de sa candidature à la tête de l’Union Nationale ( UN ). « Je postule à la tête de notre parti, pour conduire notre pays à l’alternance. Le Gabon est en crise, une crise sociale, économique et même culturelle. Et pour atteindre cet objectif, nous devons nous appuyer sur un instrument et cet instrument c’est notre parti, l’Union Nationale », a déclaré la candidate.

Cette rencontre d’Oyem, était la dernière étape de son périple Woleu-Ntemois. Pour joindre l’utile à l’agréable, un toast offert par les responsables locaux à mis fin à cette manifestation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*