Gabon: L’Arcep somme CanalBox d’améliorer la qualité de son service

CanalBox est bien dans le viseur de l’Arcep ©DR

C’est par le biais d’un communiqué parvenu rendu public le 19 août dernier sur les antennes de Gabon 1ère que l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) a réagi aux dénonciations des populations faisant état de la mauvaise qualité du service du fournisseur d’accès internet Canalbox au Gabon. Une communication dans laquelle l’Arcep a clairement demandé à la filiale du groupe Vivendi Afrique de mettre tout en œuvre pour améliorer les services nées des plaintes des Gabonais. 

La dégradation ces derniers mois de la qualité de la fourniture d’accès à internet dans plusieurs quartiers de la capitale de la filiale Vivendi Gabon, a fini par faire réagir les clients de CanalBox, lesquels sont montés au créneau pour dénoncer sur la place publique notamment, une « arnaque» consubstantielle à la mauvaise qualité du service qui s’est considérablement dégradée surtout pendant le mois d’août. 

C’est en cette occurrence que réagissant à ces plaintes multiples, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) est sortie de son silence par la voix de son directeur de la Régulation. Lequel a indiqué en substance que les faits reprochés à CanalBox Gabon, lesquels causent un « désagrément à ses usagers, contrevient aux dispositions du cahier des charges annexé à sa licence de fournisseur d’accès Internet notamment en ses  articles 21, 22, 23 et 24 combinés », a-t-il indiqué.  

LIRE AUSSI: Internet: CanalBox lynché par sa clientèle

Une constatation qui pousse l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) à demander au Groupe Vivendi Gabon de bien « vouloir prendre toutes les dispositions requises et urgentes pour rétablir la qualité du service. Le présent communiqué vaut mise en demeure», a indiqué le régulateur dans son communiqué. 

Une mise en garde, mieux, une mise en demeure donnée par l’Arcep alors que les populations plus précisément les plaignants et donc les clients attendaient qu’une sanction soit administrée à CanalBox Gabon. En attendant que l’amélioration du service internet soit constatée par les populations l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes rassure qu’elle veillera toujours telles que lui recommandent ses prérogatives à l’application stricte de la réglementation en vigueur. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*