Présidentielles 2023: Alexandre Barro Chambrier va se mêler à la bataille

Alexandre Barro Chambrier semble décidé à prendre ses responsabilités en 2023 ©DR

Libreville le 22 août 2021 (Dépêches 241). En tournée aux allures de précampagne depuis quelques jours dans la province du Haut-Ogooué (Sud-est) du Gabon, Alexandre Barro Chambrier le président du Rassemblement pour la Patrie et la Modernité (RPM) a assuré aux populations de la ville d’Okondja, avec qui il échangeait ce dimanche 22 août 2021, qu’il jouerait un rôle important lors du prochain scrutin présidentiel 2023.

Alexandre Barro Chambrier se verrait-il déjà candidat à l’élection présidentielle 2023 ? Tout laisse croire que oui, si l’on s’en tient aux propos tenus par le président du Rassemblement pour la Patrie et la Modernité (RPM) qui échangeait avec les populations de la ville d’Okondja ce dimanche, dans le cadre de la tournée politique qu’il a démarrée depuis quelques jours au sein de la province du Haut-Ogoouée, bastion de la famille Bongo au pouvoir depuis plus de 5 décennies au Gabon. 

Une question à laquelle il a apporté une réponse ou presque donnant son positionnement par rapport à la prochaine élection présidentielle. « Je prendrai ma part parce j’ai fais ce que j’ai pu pour soutenir les uns et les autres. Cela dit, chaque génération a son combat. Nous sommes assez mûrs et nous devons prendre nos responsabilités », a déclaré ABC au sujet de la présidentielle 2023. Un message clair, qui laisse aisément entrevoir l’ambition présidentielle de l’opposant. 

LIRE AUSSI: Gabon: l’appel à l’union de l’opposition de Barro Chambrier pour une réforme du système électoral

Pendant sa causerie, le président de RPM a également fait savoir que certains préalables doivent être réalisés pour que la prochaine élection soit plus transparente que la précédente. « Nous allons trouver les moyens de lever les obstacles. Il faut revoir ce problème des textes qui organisent les élections. Il faut revoir le problème des hommes qui participent à l’organisation des élections. Il n’est plus question de laisser les mêmes faits se reproduire comme on a pu le constater par le passé », a-t-il indiqué. 

Cependant, Alexandre Barro Chambrier a rappelé aux populations présentes qu’elles devaient également se mobiliser afin de mettre un terme au pouvoir du régime en place. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*