Gabon: Ossibadjouo accusé d’avoir boycotté le séjour de Barro Chambrier à Okondja

Mathias O. Ossibadjouo accusé de voyoutisme à Okondja pour nuire à Barro Chambrier ©DR

Libreville, le 24 août 2021 (Dépêches241). En tournée politique depuis le jeudi 19 août 2021 dans la province du Haut-Ogooué (Sud-Est du Gabon), Alexandre Barro Chambrier, le président du Rassemblement pour la Patrie et la Modernité (RPM) a eu maille à partir avec une horde jeunes originaires d’Okondja, décidés à boycotter son meeting prévu le dimanche 22 août dans la localité. Plusieurs observateurs ont tôt fait d’avancer que ces trublions ont agi à l’instigation de Mathias Otounga Ossibadjouo, baron politique PDG de la zone. 

Routes barrées à l’aide de carcasses de véhicules puis, meetings perturbés. Alexandre Barro Chambrier, le président du Rassemblement pour la Patrie et la modernité (RPM) qui organisait une rencontre politique ce dimanche dans la ville d’Okondja chef lieu du département de la Sébé-Brikolo, a appris à ses dépens que les valeurs les plus élémentaires de la démocratie, telles que la liberté d’expression, la liberté d’opinion et d’association y compris la droit de se mouvoir librement sur l’ensemble du pays,  étaient loin d’être assimilées par certaines personnes, près de 30 ans après l’avènement de ce système politique au Gabon. 

Naturellement, l’intrigue et les coups bas étant caractéristiques du fonctionnement de la vie politique gabonaise, de nombreux observateurs avertis, n’ont pas hésité à désigner Mathias Otounga Ossibadjouo, député du 1er siège du département de la Sébé-Brikolo et Membre du Bureau Politique du Parti Démocratique Gabonais comme l’instigateur de ses manoeuvres dilatoires. 

Dans tous les cas, ses actes qui portent gravement atteinte à la démocratie ciment du vivre-ensemble au Gabon, sont condamnables et doivent faire l’objet d’un lever de bouclier de la société civile à quelques de l’élection présidentielle où il est important de décrisper  l’atmosphère et d’apaiser les mentalités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*