Note Vocale d’Ossibadjouo : quand le PDG condamne la fuite de l’audio et non son contenu antidémocratique

Mathias Ontouga Ossibadjouo jouit-il d’une immunité auprès du PDG et de Dodo Bougendza ? DR©

La note de demande d’explication émise à l’endroit du secrétariat provincial du Parti Démocratique Gabonais dans le Haut-Ogooué laisse entendre que la tête de  Léandre Mesmin Mahoungou, secrétaire Fédéral est bien mise à prix. Il est soupçonné par le directoire du PDG d’avoir fait fuiter l’audio dans lequel Mathias Ontouga Ossibadjouo pris la main dans la sac, organise le sabotage de la tournée politique de Barro Chambrier dans le Haut-Ogooué en traitant notamment ce dernier, « d’invité  indésirable ». 

Dans le sigle PDG, le mot « Démocratique » est au centre de l’idéologie politique du parti créé par feu Omar Bongo Ondimba. C’est donc une valeur essentielle de cette famille politique. Valeur écrite noire sur blanc mais qui manifestement ne se traduit jamais dans les faits ou dans les actes de certains responsables politique à l’image notamment, d’un de ses membres du bureau politique,Mathias Ontouga Ossibadjouo. 

Ce dernier s’est rendu coupable d’acte antidémocratique, mieux anticonstitutionnel car en s’employant à saboter et boycotter délibérément le séjour d’un fils du Gabon dans le territoire national, Mathias Ontouga Ossibadjouo a violé de façon insidieuse l’article 1er et suivant de notre Loi Fondamentale. « La liberté d’aller et venir à l’intérieur du Territoire de la République gabonaise, d’en sortir et d’y revenir est garantie à tous les citoyens sous réserve du respect de l’ordre public ». 

LIRE AUSSI: Gabon: Ossibadjouo accusé d’avoir boycotté le séjour de Barro Chambrier à Okondja

Seulement, cette violation d’un droit fondamental, ne semble ni inquiter, ni offusquer le PDG qui fulmine étonnement de colère parce que l’audio querellée, preuve de la perfidie de Mathias Ontouga Ossibadjouo, a été révélée à l’opinion en fuitant sur les réseaux sociaux. Une colère adressée à celui à qui elle était destinée, c’est-à-dire au secrétaire Fédéral, Léandre Mesmin Mahoungou dont la tête, est désormais mise à prix. 

C’est par le biais d’une note émanant de son secrétariat exécutif que le Parti Démocratique Gabonais (PDG) a saisi son camarade, le secrétaire Fédéral Léandre Mesmin Mahoungou pour « demande d’explication » sur les incidents d’Okondja et plus particulièrement, sur l’échange qu’il a eu avec le ministre de la Décentralisation, Mathias Ontouga Ossibadjouo. « Vous avez été saisi par téléphone courant le week-end du 22 ou 23 août 2022  par le Camarade Membre du Bureau Politique (MBP) Mathias OTOUNGA OSSIBADJOUO pour la mobilisation des militants afin de ne pas les laisser disperser quant à l’arrivée à Okondja d’un leader politique qui comptait organiser des manifestations », a-t-on pu lire. 

LIRE AUSSI: Incidents d’Okondja: le démenti d’Ossibadjouo sur le boycott du séjour de Chambrier

Le Parti cher au Distingué camarade Président Ali Bongo Ondimba s’insurge non pas, sur la teneur des propos tenus par Mathias Ontouga Ossibadjouo, membre du bureau politique mais plutôt sur le fait que cet audio qui rend clairement responsable le député du 1er siège du département de la Sebe Brikolo ait fuité. « Cet échange téléphonique entre vous et le MBP se retrouve aujourd’hui divulgué sur les réseaux sociaux et sur toute la toile », précise la note avant de poursuivre « La présente demande d’explication vous est adressée pour faire la lumière sur ce manquement constaté ». 

De toute évidence, le parti dirigé par Eric Dodo Bounguendza condamne uniquement la divulgation de la note sur la toile. Action considérée par le parti comme « Un manquement contraire à l’éthique  » et comme un « non-respect des textes réglementaires en vigueur ». Mais quid du contenu et de la teneur de cet audio qui montre clairement que Mathias Ontouga Ossibadjouo a prémédité et organisé les perturbations du séjour politique d’Alexandre Barro Chambrier à Okondja ? 

LIRE AUSSI: Incidents d’Okondja: Otounga Ossibadjouo, entre perfidie et affabulation

Pourquoi le PDG fait-il le choix de demander des explications au seul Léandre Mesmin Mahoungou ? Doit-on comprendre que le PDG qui ne rate pas une occasion pour louer ses valeurs démocratique cautionne les agissements de son responsable politique, qui plus est un ministre de la République ? Mathias Ontouga Ossibadjouo jouit-il d’une immunité au sein du parti ? Si oui pourquoi ? 

Au lieu d’adopter une posture républicaine en condamnant, Mathias Ontouga Ossibadjouo l’auteur de la note, Eric Dodo Bounguendza a fait le choix de sanctionner celui à qui elle était destinée. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*