Geoffroy Foumboula Libeka: « 100% des témoins oculaires des événements de Ryad mis aux oubliettes »

Geoffroy Foumboula Libeka rattache le maintient en diplomatie de plusieurs proche du Chef de l’Etat aux évènements de Ryad ©DR

C’est le constat fait par ce leader de la société civile et dont les prises de paroles pour la plupart très pertinentes font de lui une personnalité très suivie sur la toile. Commentant les dernières nominations faites au conseil des ministres tenu hier, ayant confirmé le maintien en diplomatie des plus proches collaborateurs militaires du chef de l’Etat, Geoffroy Foumboula Libeka a surtout souligné que par cet acte, Ali Bongo écarte du pouvoir ses hommes de confiance témoins des événements de Ryad. 

Les nominations en conseil des ministres de Frédéric Bongo, frère du président de la République et de deux des anciens aides de camp du Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba que sont Luc Amvane et Arsène Amvahou tous colonels à la Garde présidentielle envoyés en diplomatie et le timing de celles-ci ont attiré la curiosité de plusieurs personnalités dont Geoffroy Foumboula Libeka. 

Pour cet Ambassadeur Leadership et Engagement Jeunesse du Gabon, ces départs ne sont pas fortuits. Il y a comme une volonté chez l’exécutif d’éloigner ceux qui depuis octobre 2018, date de l’ Accident vasculaire du chef l’Etat, sont dans le secret des chaumières. « 100% des témoins oculaires des événements de Ryad mis aux oubliettes, le dernier en fonction vient de tomber. Colonel Jean Luc AMVANE, l’oreille et l’œil du Chef de l’Etat et Colonel Frédéric BONGO », a-t-il indiqué. 

LIRE AUSSI: Gabon: Ali Bongo écarte Frédéric Bongo, Luc Amvane et Arsène Amvahou des arcanes du pouvoir

Pour Geoffroy Foumboula Libeka les nominations en diplomatie de ces hommes de confiance du président de la République Ali Bongo Ondimba, actant ainsi leur éloignement du pouvoir de Libreville, marque un tournant dans cette intrigue nommée Ryad où des mois durant des décisions importante légitimes ou non, légale ou pas, ont été prise pour assurer la continuité de l’Etat. « Ainsi prend fin l’histoire des événements de Ryad vu que Park Sang-Chul(garde du Corps d’Ali BONGO), Steed Rey(Directeur du protocole) avaient déjà été mis aux oubliettes », a-t-il conclu. 

A noter que Frédéric Bongo, ancien patron des services des renseignements gabonais a été envoyé comme attaché de Défense en Afrique du Sud. Jean Luc Amvame Colonel de la Garde Républicaine a été nommé attaché de défense à l’Ambassade du Gabon en Chine. Arsène Emvahou, quant à lui, a été nommé attaché de défense à l’Ambassade du Gabon près le Royaume de Belgique. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*