Gabon: Énième scandale d’un bébé séquestré à Jeanne Ebori

l’hôpital de la Mère et de l’Enfant Jeanne Ebori de Libreville

Libreville, 8 septembre 2021 (Dépêches241). Brunelle Obone Zue a accouché par césarienne le 30 août dernier à l’hôpital de la Mère et de l’Enfant Jeanne Ebori de Libreville, et serait depuis comme retenue en otage pour factures impayées, tel que rapporté par nos confrères de Gabon Media Time 

733.465 FCFA serait le montant dont devrait s’acquitter la nouvelle maman pour pouvoir enfin sortir de l’hôpital avec son bébé. Bien qu’assurée à la Caisse Nationale de Garantie Sociale et  d’Assurance Maladie( CNAMGS), et avec les lenteurs administratives du pays connues de tous , Brunette et sa famille peinent à réunir ladite somme pour la sortie du bébé, prolongeant ainsi leur triste séjour en cette structure hospitalière

Et pourtant,selon le décret 000111/PR/MS du 26 mars 2018, les accouchements dans les structures sanitaires publiques sont gratuits. Et malgré l’insistance de la famille pour bénéficier des avantages dudit décret présidentiel, la direction de l’hôpital n’en démord pas au prétexte que « la gestion de cette structure publique a été concédée à des privés ». Donc tout paiement serait obligatoire. 

Un cas qui serait loin d’être isolé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*