Gabon: le SENA menace de boycotter la rentrée scolaire

Fridolin Mve Messa au cours d’une précédente sortie ©DR

Libreville, 16 septembre 2021 (Dépeches241). Au cours de sa déclaration de rentrée syndicale ce mercredi 15 septembre à Libreville, Fridolin Mve Messa, le secrétaire générale du Syndicat de l’éducation nationale (SENA), a menacé de boycotter la prochaine rentrée scolaire à travers l’organisation d’une grève illimitée, si les revendications de ses syndiqués ne sont pas prises en compte.

Prévue pour ce 27 septembre, la prochaine rentrée des classes s’annonce déjà difficile. En effet, après Dynamique unitaire il y a quelques jours, le Syndicat de l’éducation nationale (SENA) a menacé à son tour, de boycotter le démarrage des cours, si ses revendications n’étaient pas entendues par les plus hautes autorités. L’annonce a été faite ce mercredi par Fridolin Mve Messa, le secrétaire général de la centrale syndicale, à l’occasion de sa déclaration de rentrée.

Les responsables du syndicat de l’éducation nationale (SENA) revendiquent entre autres, l’organisation des concours de l’Ecole normale des enseignants du secondaire (ENES), celui de l’Ecole normale des instituteurs (ENI), la formation des inspecteurs du second degré, en plus de relever des graves manquements dans la préparation de l’année scolaire 2021-2022. 

 Face à cette situation, le secrétaire général du syndicat a invité le gouvernement à trouver des solutions rapides sans quoi « le SENA se réserve le droit d’entrer en grève si ses préalables ne sont pas satisfaits, tout en appelant à la responsabilité des enseignants et des autres personnels pour la défense de leurs carrières » a averti Fridolin Mve dans son mot de circonstance. 

Depuis plusieurs années maintenant au Gabon, les rentrées scolaires sont souvent chahutées par les grèves des principaux syndicats de l’éducation nationale. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*