Affaire Loïs Sounda Ngueba : les inquiétudes de la famille

Loïs Sounda Nguebe, la victime ©DR

Libreville, le 17 septembre 2021 (Dépêches241). Nombreux sont les Gabonais qui ont encore en mémoire l’affaire Loïs Sounda Ngueba, du nom de ce jeune Gabonais qui avait été fauché mortellement dans la nuit du samedi 28 août, par un véhicule conduit par Lu Gaochao, un ressortissant chinois propriétaire d’une grande entreprise forestière. Alors que le procès est prévu pour le 20 septembre prochain, la famille de la victime s’inquiète, face aux velléités de l’homme d’affaires chinois, qui semble décidé à user de ses moyens financiers colossaux, pour obtenir coûte que coûte la liberté, au mépris de la justice. 

Il est 21 heures, ce samedi 28 août 2021, lorsque Loïs Sounda Ngueba quitte le monde des vivants. Le jeune homme, qui tentait de se rendre à son domicile, après avoir rendu visite à son frère aîné, a été fauché mortellement par un véhicule de marque VX, conduit par un ressortissant chinois, dénommé Lu Gaochao, responsable d’une grande entreprise forestière située sur la route de Fougamou (Sud du Gabon). 

Selon plusieurs témoignages concordants, après avoir percuté Loïs Sounda Ngueba à la hauteur du Carrefour SNI, le ressortissant chinois ivre au moment des faits, aurait pris la fuite, laissant sa victime baignant dans une marre de sang. Heureusement, il sera rattrapé par les policiers en faction dans la zone, qui le conduiront au commissariat d’Owendo dans la même nuit. 

Seulement, quelques jours plus tard face au juge d’instruction, la famille de Loïs Sounda Ngueba, sera surprise de constater que le procès verbal des agents de police judiciaires, ne mentionnera ni le délit de conduite en état d’ivresse, ni celui de fuite de Lu Gaochao. Un véritable scandale pour les proches de la victime, qui soupçonnent les policiers d’avoir falsifié les faits, contre des espèces sonnantes et trébuchantes de la partie chinoise. 

Une partie chinoise qui a usé de tous les subterfuges pour permettre à Lu Gaochao de se soustraire de la justice. Hypothèse rejetée par les proches de Loïs Sounda Ngueba, qui réclament que justice soit faite. «Pour la mémoire de Loïs Sounda Ngueba, nous voulons que la justice soit rendue» a déclaré un parent de la victime qui a requis l’anonymat. 

Une affaire que la famille a souhaité mettre sur la place publique en dénonçant les manœuvres du ressortissant chinois en complicité avec certains agents de force de police. «Attention un ressortissants  chinois Lu GAO CHAO exploitant vers foungamou après avoir tué un jeune Gabonais au nom de Loïs au carrefour sni owendo risque d’être libre parce qu’il est chinois. Nous la famille de Ngueba Loïs nous réclamons justice rien que la justice, nous sommes dans un pays de droit » a poursuivi le membre de la famille

Désormais, la question que l’opinion se pose est celle de savoir si la mémoire de Loïs Sounda Ngueba qui laisse derrière lui 2 petites filles, sera sacrifiée à l’autel de la corruption, qui demeure un phénomène fortement ancré dans les pratiques gabonaises. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*