Gabon: le Gabon pays le plus riche d’Afrique

le Gabon serait le pays le plus riche d’Afrique ©DR

Libreville, le 24 septembre 2021 (Dépêches241). Selon des données récentes de la Banque Mondiale, le Gabon serait aujourd’hui le pays le riche d’Afrique. Surprenant toutefois, au regard de la précarité de certaines populations, et du déficit en infrastructures collectives, qui demeurent prégnants dans ce pays pourtant très peu peuplé. 

L’information peut prêter à sourire. Et pourtant, selon des données statistiques publiées récemment par la Banque Mondiale, le Gabon serait actuellement le pays le plus riche d’Afrique du moins, en matière de PIB/Habitants. Avec une richesse par citoyen évaluée par les experts de la Banque Mondiale à près de 7000 dollars en début janvier 2021, il devance le Botswana (6711 dollars de PIB/Habitants) par ailleurs, le deuxième producteur mondial de diamants après la Russie. 

Si l’abondance de matières premières non renouvelables à l’instar du pétrole, de l’or ou du manganèse dans le sous sol gabonais, constituent des pistes d’explication de ce classement honorable, le média spécialisé dans l’information économique Financialafrik, ajoute que le processus de diversification de l’économie, engagé à travers le développement de la filière bois, et celle de l’agriculture depuis quelques années par le gouvernement en place, a également favorisé ce résultat positif. « Les bonnes performances du Gabon résultent principalement d’une politique volontariste en matière de diversification menée au cours de la dernière décennie, dans le cadre de la mise en œuvre du Plan stratégique Gabon émergent (PSGE), lancé en 2009 », peut-on lire dans le magazine économique, qui a livré son analyse sur le classement du Gabon. 

Seul bémol malgré tout, en dépit de ces chiffres encourageants, une grande partie de la population continue de vivre dans la précarité, incapable de satisfaire ses besoins primaires. En outre, on note un important déficit en matière d’infrastructures collectives telles que, les routes, les hôpitaux ainsi que les écoles. Le défi des autorités doit désormais être de réussir une meilleure répartition de la richesse nationale.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*