Covid-19: Seulement 9% de la population cible vaccinée

La Couverture vaccinale souhaitée par les autorités gabonaise sera t-elle effective à ce rythme ? ©DR

Libreville, 26 septembre 2021 (Dépêches241). C’est une information glissée par le Pr Marielle Bouyou Akotet, présidente du Comité national de vaccination contre la Covid-19 (Copivac), au cours d’une conférence presse organisée ce vendredi 24 septembre à Libreville, en présence du ministre de la Santé, Guy Patrick Obiang. Le Gabon à ce jour n’est qu’à 9% de sa population vaccinée, quand Ali Bongo a fixé le cap à 60% pour atteindre l’immunité collective. 

Lancée le 17 mai dernier, la campagne de vaccination contre la Covid-19 peine toujours à prendre sa vitesse de croisière au Gabon. En effet, au cours d’une conférence de presse qui s’est tenue vendredi dernier, le Pr Marielle Bouyou Akotet, présidente du Comité national de vaccination contre la Covid-19, a souligné que seulement 9% de la population cible était vaccinée soit, un peu plus de 100 000 personnes  « Il est donc établie que avec seulement  9% de la population cible couverte, le Gabon n’est pas éligible à une 3è dose » a t-elle glissée entre deux explications. 

LIRE AUSSI: Discours à la Nation: Ali Bongo promet une levée des mesures restrictives si 60% de la population se fait vacciner

9%. Un pourcentage loin des attentes d’Ali Bongo Ondimba qui, lors de son adresse à la Nation du 16 août dernier, avait conditionné le retour à la vie normale, c’est-à-dire la levée des mesures restrictives, par la vaccination de 60% de la population, le seuil d’immunité collective.  

LIRE AUSSI: 60% de vaccinés pour lever les mesures restrictives: Ali Bongo fait-il chanter les Gabonais ?

Avec la réception jeudi dernier de 100 620 doses de vaccins Pfizer don des Etats Unis, l’équation pour le Copivac, consiste donc à accroître la couverture vaccinale. Une mission difficile mais pas impossible, qui passera par une meilleure communication autour des bienfaits de la vaccination car, dans les quartiers de Libreville, nombreux sont les Gabonais qui sont encore sceptiques et foncièrement réfractaires à se faire administrer une dose de vaccin. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*