Gabon : un jeune leader meurt de la Covid-19 après s’être fait vacciner

le jeune Steeve Ntshinga recevant sa dose de vaccin de son vivant ©DR

Libreville, 29 septembre 2021 (Dépêches 241). Steeve Ntshinga, président de SIS Gabon, une ONG engagée dans la lutte contre le VIH Sida et la tuberculose, est décédé ce mercredi à l’hôpital militaire de Libreville, dès suite du Covid-19. Ceci, alors que le jeune leader s’était fait vacciner contre la maladie quelques jours plus tôt. 

Au moment où la vaccination tend de plus en plus à être imposée dans les administrations publiques du pays, voici une histoire dont se serait bien passée le gouvernement. En effet, Steeve Ntshinga,  un jeune leader de la société civile engagé dans la lutte contre le VIH Sida, la tuberculose ou encore le paludisme est mort ce mercredi du Coronavirus, alors qu’il s’était vacciner publiquement contre la maladie.

Ce décès de Steve Ntshinga n’est pas pour rassurer les plus sceptiques. Ceci, dans un contexte où, près de 5 mois après le lancement officiel de la campagne de vaccination, le taux de couverture vaccinale demeure de seulement 9%, preuve que les populations traînent les pieds avant de sauter le pas. 

Un scepticisme partagé par un autre acteur majeur de la société civile en l’occurrence Marc Ona Essangui, secrétaire exécutif de l’ONG, Brainforest et prix Goldman de l’environnement en 2009, qui appelé le gouvernement à revoir son message concernant cette vaccination problematique. « Le gouvernement gabonais doit urgemment revoir ses éléments de langage sur la vaccination. Quand un coup de fil te réveille tôt le matin pour t’annoncer la mort, des suites du Covid d’un jeune compatriote très engagé sur le terrain de la sensibilisation pour éradiquer le VIH/SIDA, la tuberculose et le Covid en se faisant vacciner publiquement, on se pose beaucoup de questions. Il s’appelait Steve Tsinga. Dynamique et engagé. Adieu petit frère », a-t-il indiqué sur son compte facebook. 

Depuis près d’un mois, le Gabon fait face à une troisième vague de la Covid-19 particulièrement meurtrière. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*