Gabon: Elle défèque des bestioles après des rapports sexuels avec un haut cadre de l’administration

le ventre ballonné de la jeune fille après les rapports sexuels ©DR

Libreville, le 1er octobre (Dépêches 241). Une histoire digne des films mystiques nigérians occupe la une, des rubrique faits divers des journaux gabonais actuellement. En effet, selon une source familiale, une jeune fille,la vingtaine révolue vient de faire les frais d’une course effrénée vers “l’argent facile”. Après avoir entretenu des rapports sexuels avec haut cadre de l’administration, la malheureuse Ntsame défèque les étranges bestioles.

Attiré par l’argent facile, plusieurs jeunes femmes gabonaises se lancent dans une forme de pratique de prostitution, communément appelé au pays “placement”. Et cette pratique est favorisée par les réseaux sociaux. Elles n’hésitent pas à se donner dès le premier rendez-vous avec un inconnu, sans pourtant prendre la peine de mieux connaître la personne, et surtout lorsque le mec semble bien friqué, sans prendre en compte des risques qui peuvent survenir après ces ébats sexuels avec des inconnus.

Malheureusement, la jeune Ntsame paie l’addition de cette facilité à se livrer dans les mains des inconnus, ayant des moyens ostentatoires. Car, elle serait tombée dans les mailles du filet d’un vicieux pratiquant, usant certainement des pouvoirs mystiques suicidaires, pour la garantie de son confort. Et pendant leur partie de plaisir, la jeune fille était vraiment loin de penser que, ces moments de jouissance, devraient se terminer en une histoire mystérieuse qu’elle subit aujourd’hui. L’homme aurait profiter du temps des rapports sexuels, pour accomplir ses pratiques mystiques sur la fille, en déversant des inqualifiables choses sur la demoiselle, à travers son organe génital, au moment où cette dernière était en pleine extase. Conséquence la fille ressentira alors les mouvements d’un reptile faisant le tour de l’intérieur de son ventre avant de déféquer des bestioles. 

les bestioles déféquées ©DR

Voilà une histoire d’amour, qui s’est soldée à une histoire purement mystique, et entachée d’une sorcellerie. Aux dernières nouvelles,la victime suit un traitement traditionnel chez un tradipraticien dans un quartier de Libreville.

One Commentaire

  1. Pourquoi le nom de se présumé pratiquant vous ne le mentionner pas ici,lorsque vous parlez de l’argent facile alors que voulez vous que ces et jeunes garçons fassent après avoir fait des longues études ils sont là sachant pas où aller,pas d’entreprise pour embrocher ces jeunes là qui galère avec des diplômes mandent que ces hauts cadres volent de l’argent et massacrent la jeunesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*