Alexandre Awassi: «Je ne me suis pas fais vacciner pour plaire, mais parce que soucieux de faire taire cette pandémie»

L’honorable Alexandre Awassi recevant sa dose de vaccin contre la Covid-19 ©DR

Libreville, le 2 octobre 2021 (Dépêches 241). Le Gabon fait face à une nouvelle flambée épidémique. A ce jour, selon les autorités sanitaires, la vaccination est l’un des moyens qui garantit un retour rapide à une «vie normale». C’est conscient de ce fait que le député du 2ème arrondissement de la ville Moanda, dans le Haut-Ogooué, Alexandre Awassi a tenu à se faire vacciner pour dit-il, « faire taire cette pandémie »

« La vaccination reste l’un des moyens les plus efficaces pour lutter contre la covid-19 », assurent les autorités gabonaises.  C’est dans la foulée de cette ”certitude” que le député du 2ème arrondissement de Moanda a tenu, le 29 septembre dernier à se faire vacciner non pas pour plaire, « mais parce que soucieux de faire taire cette pandémie » a-t-il déclaré. 

Eu égard à cette nouvelle flambée épidémique caractérisée par une 3ème vague plus contagieuse et plus meurtrière, les autorités gabonaises invitent les populations à adhérer massivement à la campagne nationale de vaccination. Selon le Comité de pilotage du plan de veille et de Riposte contre l’épidémie à Coronavirus, le Gabon a enregistré 640 nouveaux cas positifs sur 13 681 tests réalisés à la date du 29 septembre 2021, soit un taux de positivité de 4.7%. La ville de Moanda a quant à elle enregistré 03 nouvelles contaminations. 

À ce jour, le Gabon compte 186 décès liés à la Covid-19. C’est moins que ses voisins du Cameroun (1459 décès), de la République du Congo (193 décès), et de la RDC (1084 décès). Le moins que l’on puisse dire est que c’est grâce à l’engagement du personnel soignant que le Gabon évite jusqu’à présent un hécatombe de décès. C’est d’ailleurs pourquoi le député Alexandre Awassi à tenu à saluer le travail de « ces soignants qui, sans répit, livrent une lutte titanesque depuis plusieurs mois » pour tenter de mettre fin à cette pandémie. Rappelons que la campagne nationale de vaccination a débuté au Gabon en mars 2021 et le pays vise une couverture vaccinale de 60% de sa population avant d’envisager un retour à une «vie normale ». 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*