Gabon : la BDEAC promet 65 milliards de Francs CFA pour le financement de la Transgabonaise

Rose Christiane Ossouka Raponda lors de son son échange avec le représentant de la BDEAC ©DR

Libreville, le 5 octobre 2021 (Dépêches 241). Le Gabon s’apprête à recevoir la bagatelle de 65 milliards de Francs CFA décaissés par La Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) pour participer au financement de la Transgabonaise. Cet accord a recemment été conclu à Libreville, entre le Premier ministre gabonais, Rose Christiane Ossouka Raponda et le Président de cette institution bancaire, Fortunato-Ofa Nchama.

La Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) va contribuer au financement de la Transgabonaise. Cette annonce a récemment été faite par Fortunato-Ofa Nchama, président de cette institution bancaire à l’issue de sa rencontre à Libreville,  avec le Premier ministre gabonais Rose Christiane Ossouka Raponda.  

En effet la BDEAC promet la bagatelle de 65 milliards de Francs CFA pour le financement de la Transgabonaise. Ce projet routier qui s’inscrit dans le cadre du  Plan d’Accélération de la Transformation (PAT)  fait partie des chantiers censés soigner le bilan du président de la République Ali Bongo Ondimba avant la future élection présidentielle prévue au Gabon en 2023. Lesdits travaux seront exécutés par la Société autoroutière du Gabon. 

Long de 780 km, ce tronçon routier présente un énorme potentiel économique, d’autant qu’il reliera Libreville et Franceville, deux des plus grandes villes du Gabon (excepté Port-gentil) au nombre d’habitants. 

 Il convient de souligner qu’au plan du financement des projets, les opérations approuvées par la BDEAC en faveur du Gabon totalisent un volume d’environ 499 milliards FCFA.  An nombre des projets financés par la cette institution Bancaire au Gabon, l’on peut citer entre autres : la réhabilitation et l’élargissement de la route nationale PK5-PK12 à Libreville ; le développement du Port minéralier d’Owendo ; ainsi que la construction de 1000 logements sociaux à Libreville. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*