Gabon : Ossouka Raponda lance la campagne de vaccination au sein de l’administration publique et parapublique

Rose Christiane Ossouka Raponda explicant le bien-fondé de cette campagne, en compagnie de Guy Patrick Obiang ©DR

Librevulle, le 6 octobre 2021 (Dépêches 241). Le Gabon veut donner un coup d’accélérateur à sa campagne nationale de vaccination contre la covid-19 débutée il y a six mois. C’est en cette occurrence que le premier Ministre Rose Christiane Ossouka Raponda a lancé hier 05 octobre, une campagne de vaccination au sein des administrations publiques et parapubliques pour une durée de dix jours. 

Le Gouvernement veut accélérer une campagne de vaccination qui piétine depuis son lancement. Alors que le pays vise une couverture vaccinale de 60 %, à ce jour seule  3, 5 % de la population a reçu les deux doses de vaccin censées freiner la propagation du virus. D’où le lancement officiel ce 05 octobre, par le premier Ministre Rose Christiane Ossouka Raponda, de la campagne de vaccination contre la covid-19 au sein de l’administration publique et parapublique. Elle prendra fin le 15 octobre prochain.

« J’ai procédé ce jour à la primature,  au lancement de la campagne de vaccination itinérante contre la covid-19 au sein de l’administration publique et parapublique », a-t-elle indiqué sur ses réseaux sociaux. 

Pour Rose Christiane Ossouka Raponda, «  la vaccination reste à ce jour le moyen le plus efficace pour freiner la courbe des contaminations et nous aider à  retrouver rapidement  une vie normale ». Raison pour laquelle, cette dernière a instruit le Comité national de vaccination contre la covid-19 de procéder du 05 au 15 octobre 2021 à une campagne de vaccination dans l’ensemble des départements ministériels. 

Si le ministre de la Santé Dr. Guy Patrick Obiang Ndong, affirme que « la vaccination n’est pas obligatoire pour les fonctionnaires », tout semble indiquer le contraire, au regard des multiples notes de service conditionnant l’accès à plusieurs administrations publiques sous présentation d’un carte de vaccination contre la covid-19. De que susciter l’ire de l’opposant Bruno Ben Moubamba, lequel appelle les gabonais à « résister » contre la vaccination obligatoire. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*