Accusations de viols contre les gabonais: Un casque bleu gabonais aurait eu un enfant avec une prétendue victime à Bangui

Un enfant serait né d’une relation à Bangui entre un casque bleu gabonais et une prétendue victime ©DR

Libreville, le 7 octobre 2021 (Dépêches 241). C’est l’une des informations à retenir de la conférence de presse du porte-parole de la Présidence de la République, Jessy Ella Ekogha, qui s’est tenue ce jeudi dans les locaux du Palais Rénovation de Libreville. Un militaire Gabonais, membre du contingent de la Minusca qui a été débarqué de Bangui récemment, a eu une liaison avec une centrafricaine, de laquelle serait née un enfant. Précision de taille toutefois, la liaison aurait été consentie. 

A l’occasion de la conférence de presse qu’il a tenue ce jour à la présidence de la République, le porte-parole Jessy Ella Ekogha est revenu sur l’affaire relative aux accusations d’agression sexuelles des casques Bleu gabonais engagés dans la Minusca à Bangui. 

Le Conseiller du président de la République a toutefois indiqué qu’un pré-rapport a été établi par les enquêteurs envoyés sur  place. Selon ledit rapport, les accusations d’agression sexuelles n’ont été confirmées à aucun moment.« Sur toutes les prétendues victimes, l’ONU n’a été en mesure de présenter qu’une seule personne. une personne reconnaît avoir eu des rapports sexuels avec un militaire gabonais » a-t-il d’abord indiqué.  

LIRE AUSSI: Casques Bleu Gabonais: Moussa Adamo dépêche des enquêteurs en Centrafrique pour faire la lumière sur les accusations

Puis, continuant son propos Jessy Ella Ekogha a apporté quelques précisions sur l’affaire. « Il s’agit d’une femme de 20 ans qui a toutefois indiqué que la relation était consentie et de cette relation est née un enfant. A l’heure actuelle, il n’est pas question d’agression sexuelle mais de débat sur la pension alimentaire demandée par la mère de cet enfant », a-t-il revelé. 

Au Porte Parole de préciser en outre que des investigations et des examens sont en train d’être menées pour établir la paternité ou non de ce casque Bleu gabonais. À la lumière des informations livrées par Jessy Ella Ekogha, une question s’impose d’elle-même: quelles sont les réelles motivations qui ont justifié le débarquement des militaires gabonais?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*