Gabon: Séverin Anguillet, une plaie pour la Cnamgs ?

Séverin Anguillet le Directeur de la Cnamgs ©DR

Libreville, le 11 octobre 2021 (Dépêches  241). Dans sa parution du 21 septembre 2021, n° 15, le bimensuel d’information Echos du Nord fait état de la situation explosive au sein de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie et de Garantie Sociale (CNAMGS), où son directeur, un certain Séverin Anguilet a installé au sein de cette entreprise, un climat délétère où intimidation et « règlement de compte » règnent en maître absolu. Une réalité vérifiée par les récentes nominations effectuées par ce dernier qui a tout bonnement envoyé au garage syndicalistes et collaborateurs très peu enclins à la pratique du larbinisme qu’il a érigé en crédo. Le tout de façon dit-on illégale, car selon les textes, l’ancien congédié de Nsia Côte d’Ivoire, n’aurait pas la compétence pour les effectuer. 

Intimidation, menace, procès d’intention, copinage, culte de l’incompétence et promotion du larbinisme, violation des textes en outre, depuis son arrivée à la tête de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie et de Garantie Sociale (CNAMGS), en remplacement de Renaud Allogho Akue, Séverin Anguilet, s’est plus fait remarquer par ses velléités dictatoriales, que par ses capacités et ses facultés à diriger cette boite, qu’il conduit progressivement, mais surement, au bord du précipice par ses méthodes pernicieuses. 

Sorti du trou parait-il par la ministre des Affaires sociales Prisca Nlend Koho, alors qu’il rongeait son frein à Paris après son éviction éhonté de Nsia Côte d’Ivoire, on attendait de l’homme, eut égard à son background peu reluisant, qu’il fasse profil bas et se tue à la tâche pour faire oublier cette réputation non usurpée d’incompétent notoire. C’était sans compter sur la prétention et les fatuités de Séverin Anguilet . Car, ce dernier, mue par on ne sait quelle confiance, se comporterait tel un Seigneur dont les valets, asservis, se doivent d’exécuter sans cligner des yeux, les ordres du maître, fussent-ils critiquables. 

Le Zèle et la dictature en bandoulière 

C’est dans cette configuration qu’il aurait décidé de la mise au placard de plusieurs employés de la CNAMGS réfractaires à la méthode Anguilet. C’est en tout cas ce que croit savoir Echos du Nord. « Le DG de la Cnamgs Severin Anguilet a procédé le 13 septembre dernier à une série de nominations et des mutations d’agents avec effet immédiat. Des nominations et mutations aux allures de règlement de comptes. d’autres agents payent pour divers actes de contestation du système établi par l’actuelle équipe », a-t-on pu lire. 

Parmi ses victimes, l’ancien congédié de Nsia, a d’abord écarté le syndicaliste Patrick Nguelet « président du Syna CNAMGS muté à la délégation provinciale de l’Estuaire comme correspondant informatique, un poste réservé aux agents de niveau Bac +2 » nous informe Echos du Nord. Dans le sillage de ce dernier, Séverin Anguilet va faire partir un autre syndicaliste en la personne de Yvon Anda Assoumou. « Muté à la délégation provinciale de l’Ivindo en dépit de son état de santé. En plus de son engagement syndicale, il est reproché au premier sa proximité avec un ancien DG Michel Mboutsou », indique le média. 

D’autres cadres de la boîte ont également été victime des frasques fourbes du même Séverin Anguillet. Il s’agit de « Thierry Akendengue Nkolo proche de la directrice générale adjointe, Audrey Chambrier, qui va désormais couler ses jours à la délégation provinciale de la Nyanga » et de « Fernande Ba Oumar, ancienne Chef Comptable désormais, Chef de la délégation provinciale de l’Estuaire et Pendy Massala ancien Chef Comptable  qui d’après des indiscrétions a refusé les basses besognes », précise le média du groupe Nord Edition. 

L’homme est un hors la loi reconnu et un dédaigneux assumé. Sa condescendance est telle qu’il aurait imposé l’actuel Directeur Administratif et Financier ( DAF) Henri Ogouamba au mépris des textes et en violation flagrante du décret 510 qui organise cette institution, laquelle prévoit en lieu et place d’un DAF, un Directeur Administratif. 

Un goût prononcé pour la violation des textes 

Naguère très proches et complices des basses besognes, il se susurre qu’Henri Ogouamba désormais, mue par des appetits de pouvoir, ne serait plus en bons termes avec le Directeur Général Severin Anguilet dont il convoite secrètement le poste. Il se dit que l’homme est extrêmement puissant au sein de la Cnamgs. « C’est le véritable DG de la Cnamgs à qui Severin Anguilet doit tout. Le pouvoir de ce dernier est incommensurable à telle enseigne qu’il éclipse le DGA Audrey Chambrier », indique un média confrère. 

Depuis l’arrivée de Severin à la tête de la Cnamgs, il faut dire que l’homme brille par son incompétence et son inaptitude, confondant gestion d’une structure parapublique en voulant imposer partout, les règles du privé. Actuellement la Cnamgs est englué dans des contentieux pour rupture abusive de contrat avec les prestataires. En arrivant à la tête de la structure, il aurait rompu de façon abrupte et illégale certains contrats conclus par son prédécesseur Renaud Allogho Akue, après appels d’offres et validés par les marchés publics, pour tenter de faire passer certains marchés avec des contrats de gré à gré au final rejetés par L’Etat. C’est notamment le cas du bâtiment annexe du siège ou encore le projet de télétransmission. 

A tout ce capharnaüm vient se greffer des licenciements à la pelle et de façon abusive. « Anguillet a déjà licencié en seulement deux ans plus de personnes que le nombre d’employés licenciés depuis la création de la boîte », confie une source proche de la Direction. Plusieurs dossiers sont, dit-on, pendants auprès des instances judiciaires, où les employés licenciés ont tous ou presque assigné la Cnamgs en raison de l’excès de zèle dont aurait fait montre Severin Anguilet.

La perfidie en bandoulière, à toutes ces tares, viennent s’ajouter un goût prononcé pour le népotisme et le clientélisme. Car comme le dit Echos du Nord, « Le DG a un faible pour le népotisme et règle les besoins de la Cnamgs en ressources humaines qualifiées au sein de sa parentèle. Il en est ainsi d’un consultant, Elli Moussavou, son Cousin fonctionnaire qui arrondit ses fins du mois à la CNAMGS ». 


A Severin Anguilet de ne pas toutefois omettre que l’ancien édile de Libreville Léandre Nzue, est aujourd’hui à « Sans famille » pour son appétence pour le népotisme et la gloutonnerie financière. On ne dira pas que le répudié de Nsia Côte d’Ivoire n’aura pas été averti.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*