Subvention des syndicats: la passe d’arme entre Madeleine Berre et la Cosyga

Philippe Djoula accuse Madeleine Berre d’avoir distrait les fonds de subventions destinées aux syndicats ©DR

Le ministère du Travail et de la Fonction publique a suspendu la subvention annuelle destinée à la Confédération syndicale gabonaise (Cosyga) pour une question de bicéphalisme au sommet de cette organisation syndicale. Une situation que ne digère pas Philippe Djoula, secrétaire général de ladite organisation. Ce dernier a notamment demandé dans le même temps la démission de la ministre Madeleine Berre. 

La ministre de la Fonction publique, Madeleine Berre a-t-elle empoché la subvention destinée à la Confédération syndicale gabonaise (Cosyga) ? A en croire le secrétaire général de cette organisation syndicale, Philippe Djoula, l’on serait tenté de  répondre par l’affirmative. Car dans une récente sortie médiatique, ce dernier a demandé le limogeage de l’actuelle ministre de la Fonction publique, au motif que la membre du Gouvernement aurait détourné les subventions destinées aux syndicats. 

Il en veut pour preuve, le paiement de ladite subvention qui se fait désormais au cabinet du ministre du Travail et à « la tête du client », autrement dit par affinité. Mais pour le secrétaire général du Ministère du Travail, Cyrille Angoue, la vérité est toute autre. « Le ministre a reçu des titres de paiement et chacun des responsables de ses organisations est venu récupérer son titre de paiement au ministère, avant d’aller encaisser les montants au trésor public » précise Cyrille Angoue, cité par notre confrère alibreville. Et ce dernier de poursuivre, « ce n’est pas le cabinet qui va chercher les ressources au trésor public. »

Il convient de préciser que sur  les 17 formations syndicales légalement constituées et reconnues par le ministère du Travail, 16 ont déjà reçu leur subvention annuelle.  Pour Cyrille Angoue, le ministère du Travail n’a pas refusé de payer, mais a suspendu la subvention en raison du bicéphalisme qui règne au niveau de la Cosyga depuis 2019. Même si la question du bicéphalisme peut sembler problématique pour le ministère,  justifie-t-elle vraiment le non -paiement de cette subvention à cette organisation syndicale ?

One Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*