CNSS : Patrick Ossi Okori et ses 11 millions de salaires de la discorde

Patrick Ossi Okori percevrait plus de 100 millions de salaire annuel ©DR

Libreville, 18 octobre 2021 (Dépêches 241). Un fichier ayant fait le tour des réseaux sociaux le week-end écoulé, dévoile le salaire vertigineux  du Directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), Patrick Ossi Okori et de plusieurs de ses collaborateurs. Cette masse salariale abyssale choque l’opinion, d’autant que Patrick Ossi Okori dénonçait dans  la même semaine écoulée des tensions de trésorerie au sein de cette entreprise à caractère sociale.

Alors que des centaines de retraités sont chaque  mois baladés pour le paiement de leur pension, l’on apprend que le Directeur général de la CNSS, Patrick Ossi Okori roule carrosse et jouit de 11 millions FCFA de salaire mensuel et donc plus de 100 millions annuel hors prime et autres avantages.  Selon un document qui a largement fait le tour des réseaux sociaux le weekend écoulé, cette opulence du Directeur général est partagée  avec 69 cadres de cette entreprise para-étatique pour lesquels les salaires oscillent entre 2 millions et 4 millions FCFA. 

LIRE AUSSI: Patrick Ossi Okori : « la CNSS vit à crédit »

« Les émoluments du DG sont minorés. Avec tous les avantages non-écrits et les magouilles,  il  explose ce montant  et touche beaucoup plus » révèle une cadre de la CNSS cité par Gabonreview. Le moins que l’on puisse dire est que cette révélation risque de rendre encore plus explosive que ne l’est déjà la situation à la CNSS. 

Au cours de sa sortie du 8 octobre dernier face aux retraités réclamant le paiement de leur pension, Patrick Ossi Okori semblait pourtant avoir un discours franc lorsqu’il  dénonçait  les tensions de trésorerie  qui handicapent le bon fonctionnement de la CNSS. Mais dans les faits, on pourrait fort bien dire que puisque la CNSS ne produit rien, faut-il croire que ses dirigeants ponctionnent dans les pensions  des retraités pour mener grand train ? C’est du moins ce que pensent certains dans l’opinion qui s’interrogent d’ailleurs sur le financement global de cette institution à caractère social.  « C’est indécent d’avoir de telles rémunérations quand on sait le rôle de la CNSS et d’où provient l’argent finançant son fonctionnement » s’indigne un abonné de tweeter. 

LIRE AUSSI: Gabon : la CNSS au bord du gouffre ?

Pour relativiser, l’économiste Mays Mouissi s’est prononcé : « Avoir 2 millions de salaire après 10, 15 ou 20 ans de carrière n’as rien d’indécent ». Ce dernier estime en effet que pour juger un salaire il faut tenir compte de plusieurs autres éléments.  Reste à savoir si toutes ces personnes bénéficiant des salaires oscillant entre 2 et 4 millions ont toutes 10, 15 ou 20 ans de carrière quand on sait que dans nos entreprises et administration le népotisme, le clientélisme et avantages indus sont de véritables gangrènes.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*