Gabon : des mutations et affectations des forces de défenses toujours attendues depuis août 2021

les militaires attendent leurs nouvelles affectations ©DR

Libreville, 19 octobre 2021 (Dépêches 241). Que se trame-t-il au niveau de la haute hiérarchie militaire ? Alors que les soldats gabonais sont en attente de leur mutation et affectation depuis des mois, les instances en charge de ces questions sont restées silencieuses jusqu’à présent. Une situation qui risque de faire des vagues  dans les casernes. 

Les agents des forces de défenses sont en attente de leurs affectations et mutations depuis août 2021. Chaque année en effet c’est à l’issue de la cérémonie du 17 août, marquant la fête de l’indépendance du Gabon que ces soldats prennent connaissance de leur nouvelle mutation ou lieu d’affectation.  

Dans cet état de statu quo, le moins que l’on puisse dire est que ses soldats sont freinés dans l’exercice de leur mission. Ce d’autant plus que l’article 20 de  l’Ordonnance n°7/2010 du 25 février 2010 portant statut particulier du militaire gabonais stipule que « Le militaire de carrière peut, pour les besoins du service public, être admis sur sa demande ou être affecté d’office dans une composante des forces de défense autre que sa composante d’origine.» Ainsi, l’opinion se demande alors quelles sont les raisons de ce blocus ? Dans  les casernes, la colère monte et certains imaginent déjà des conspirations au niveau de la haute hiérarchie militaire. 

Il se susurre en effet que lesdites mutations ont déjà été déposées sur le bureau du ministre de la Défense nationale, Michael Moussa Adamou. L’on se demande alors pourquoi ce blocus ? Y-a-il de grands chamboulements en perspective ? Sommes-nous déjà dans les manigances en vue de   la future élection présidentielle ? De toute évidence le chef de L’État, Ali Bongo Ondimba,  en sa qualité de chef suprême des armées n’est pas étranger à tout ce qui se trame actuellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*