Gabon : quand Major Transport et Transporteur voyage, bafouent les mesures barrières

des bus appartenant à l’agence Major transport ©DR

Libreville, le 19 octobre 2021 (Dépêches 241). Les agences de voyage Major et Transporteur voyage, desservant principalement le trajet entre Libreville et la province du Woleu-Ntem, ont été récemment scellées par la brigade mixte, du Comité de plan de veille et de riposte contre l’épidémie de coronavirus au Gabon (Copil), pour une durée indéterminée. Une fermeture justifiée par le non-respect du protocole sanitaire, exigé par les autorités en cette période de crise sanitaire.

Depuis quelques semaines, le pays connaît une résurgence de contamination à la Covid19, ce qui fait d’ailleurs flamber le nombre de cas des personnes infectées, mais également le nombre de victimes dans le pays. Avec l’apparition du variant Delta, le Copil a décidé de multiplier des descentes sur le terrain, pour mener une opération de vérification de l’effectivité du respect des mesures gouvernementales dans les différentes structures, exerçant dans le domaine du transport terrestre. Tout en commençant par les agences Major et Transporteur voyage.

Selon les investigations menées par le média GabonReview, il s’avère que  les deux agences se seraient adonnées à des pratiques proches du Corona business. Ainsi, « les agences ont fait les frais de cette opération de contrôle du respect des mesures gouvernementales contre le coronavirus. Leurs fautes étant d’avoir fait du business, sur la crise sanitaire actuelle, en plus de mettre en danger de nombreuses personnes à l’intérieur du pays », a déclaré un membre du Copil approché par les équipes de notre confrère.

Précisément, les agences ont mis en place une nouvelle grille tarifaire prenant en compte les frais de corruption des gendarmes postés sur le trajet notamment pour permettre aux passagers qui n’auraient pas de tests PCR ou de carnet de vaccination de rallier en toute illégalité l’intérieur du pays « Ces agences ont mis en place des tarifs spéciaux. Cette augmentation des prix du transport est justifiée par le fait que ces agences prévoient systématiquement  de soudoyer les gendarmes sur la route pour laisser passer des personnes en irrégularité. Or, ce faisant, elles font voyager des personnes qui sont à l’origine des décès à l’intérieur du pays et des contaminations de masse » a  regretté ce membre de la brigade mixte.

Des actes très graves, qui viennent compromettre, les efforts menés par les plus hautes autorités du pays, dans la lutte contre cette pandémie qui continue à faire des ravages.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*