Projet Kinguélé Aval: GPC/FGIS via Sinohydro signe un partenariat avec l’ONE pour favoriser l’emploi des nationaux dans le projet de la centrale hydroélectrique

Représentant de Sinohydro (à gauche) et Hans Landry Ivala, Directeur général de l’ONE pendant la signature ©DR

Libreville, 19 octobre 2021 (Dépêches 241).  La société chargée du développement de la centrale hydroélectrique de Kinguélé Aval, Sinohydro, a signé un partenariat avec l’Office National pour l’Emploi (ONE). Au terme de cette convention, la société chinoise Sinohydro, mandatée par Asonha Energie, elle-même filiale de la Gabon Power Company et de Meridiam, s’engage à favoriser l’emploi de la main d’oeuvre gabonaise, dans le processus de conceptionde construction et d’exploitation de ladite centrale qui est située dans le département du Komo Kango (Estuaire).  

Gabon Power Company (GPC), entité du Fonds Gabonais d’investissement (FGIS) continue d’œuvrer à son niveau à la matérialisation du Plan d’Accélération et Transformation (PAT), telles que souhaitées par les plus hautes autorités gabonaises en têtes desquelles, le président de la République, Chef de l’Ali Bongo Ondimba. 

 Le FGIS et GPC ont pour objectif à travers la signature d’une convention entre Sinohydro et l’ONE dans le cadre du projet Kinguélé Aval de favoriser le recrutement d’une main d’œuvre locale.

LIRE AUSSI: Gabon: Signature d’une convention entre l’Etat gabonais et la GPC pour la construction d’une centrale électrique par Wärtsilä

La volonté de GPC à travers ce partenariat est « d’optimiser et structurer la mise en place d’un plan de recrutement, dans le but de favoriser l’emploi gabonais et d’encourager la création de valeur partagée », a-t-on pu lire dans le communiqué de presse. Une volonté par ailleurs partagée par Sinohydro qui a souligné « son intention de privilégier les travailleurs gabonais autour de ce projet, ainsi que de favoriser les femmes et les personnes handicapées, à compétences égales. »

L’échange des dossiers entre le responsable de Sinohydro à gauche Landry Ivala de l’ONE ©DR

À cette fin, l’ONE, mettra en place des points de recrutement prioritaires dans les zones avoisinant celle du projet Kinguélé Aval, soit les villages Andock-Foula, Alen-Komo, Atak, Madouacka, Makabane et Nzamaligue. Les candidats issus d’autres zones géographiques du Gabon feront quant à eux l’objet d’un processus de recrutement porté par les canaux nationaux de l’ONE. 

LIRE AUSSI: Gabon: le FGIS associe l’OPN et MPharma pour une optimisation de la distribution des médicaments

 La construction de la centrale hydroélectrique de Kinguélé Aval est un projet d’envergure qui se matérialisera sur 42 mois, avec globalement, un besoin en ressources humaines de 930 employés, dont 720 gabonais et 210 étrangers. La priorité sera ainsi donnée à la main-d’œuvre locale afin de « promouvoir l’impact du projet sur le développement socio-économique de la région de Kinguélé et du Département du Komo-Kango. »

Kinguélé Aval est l’un des premiers projets gabonais de centrale électrique conçu sous la forme d’un partenariat public-privé, ainsi qu’un modèle pionnier et facilement duplicable dans le cadre des futurs projets du même type dans le pays. Par ailleurs, GPC mène actuellement trois autres projets de centrales électriques au Gabon. Le choix de recruter en priorité une main d’œuvre locale, qui travaillera aux côtés d’experts internationaux, représente un investissement et un engagement dans le développement de l’emploi qualifié au Gabon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*