Gabon: L’Aganor remet en cause la conformité de 6000 balance truquée

Image illustrative d’une balance commerciale ©DR

Libreville, le 23 octobre 2021 (dépêches 241). Ayant effectué une mission de contrôle dans cinq des neuf provinces que comptent le pays, en 2020, l’Agence Gabonaise de Normalisation (Aganor) a révélé récemment que près de 90% des balances utilisées dans l’activité commerciale, notamment dans la vente des denrées alimentaires ne seraient pas conformes à la législation. 

Très dénoncée par les consommateurs, la question de la non-conformité de ces outils a été cette fois-ci évoquée par l’Aganor qui a tenu à prendre à bras le corps ce problème, en mettant en garde les auteurs de ces agissements frauduleux, qui sont en totale violation de la législation en vigueur. Une opération de contrôle qui a permis de révéler que de nombreux opérateurs, sont coutumiers du fait dans ces actes frauduleux. 

Pour le Directeur Général de l’Aganor, Abdul Razzaq Guy Kambogo, les tenants des alimentations ne sont pas les seuls opérateurs usant de ces méthodes frauduleuses. Car selon lui, même les vendeurs de certains matériaux de construction, notamment le sable et le gravier, utilisent des  « godets » ou des sacs dont les poids ne sont pas vérifiés, alors même que l’unité de mesure légale est le kilogramme. « Ces situations impactent très lourdement le panier de la ménagère et contribuent à la cherté de la vie au Gabon », a-t-il déploré. 

Rappelons tout de même que ces actes frauduleux sont punis par le Code pénal. Ainsi, les coupables de ce type de fraude sur la balance et autres unités de mesure, encourent le risque d’une amende pouvant aller jusqu’à 3 millions de FCFA, et d’une peine d’emprisonnement maximum de deux ans. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*