Conférence Africaine sur la lutte anti-tabac : le Gabon plébiscité

les efforts du Gabon en matière de lutte contre le tabac sont sont salués à l’international ©DR

Libreville, 28 octobre 2021 (Dépêches 241). Pour le deuxième jour de la 1re Conférence Africaine sur la lutte anti-tabac et le développement, les efforts significatifs de certains pays contre l’ingérence de l’industrie du tabac ont été salués par les experts. Parmi ces derniers, le Gabon a été plébiscité.

Entre 1 et 1,2 millions de décès par an à travers le monde sont liés à l’exposition au tabagisme passif, selon des indicateurs de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). C’est fort de ces estimations alarmantes que sont encouragés les pays africains à renforcer leurs stratégies de lutte contre ce mal addictif.

Le Gabon, présent à cette rencontre virtuelle à travers le Réseau des Médias Africains pour la Promotion de la Santé et de l’Environnement ( REMAPSEN) a été plébiscité pour ses efforts par les experts. 

En effet, la mise en œuvre des mesures et politiques efficaces contre l’interférence de l’industrie du tabac dans le pays ( tels que les grands avertissements graphiques sur les danger pour la santé de fumer sur l’emballage des produits, ou encore l’interdiction de fumer dans des lieux publics) ont permis au Gabon de faire partie de la dizaine de pays africains de la région afro de l’OMS qui ont tiré leur épingle du jeu dans ce combat.

« Une Afrique sans tabac : un appel urgent à l’action commune » thème annuel qui vient à point nommé quand on sait qu’aujourd’hui, selon l’OMS, un adolescent africain sur cinq fume. Les actions communes, Les initiatives nationales anti-tabac, sont soutenues et encouragées à travers ce programme.

 Les efforts des sociétés civiles des différents pays membres engagés dans la lutte contre ce fléau de santé publique critique y sont également mis en avant. 

Diminuer la charge de décès dus au tabagisme en Afrique, renforcer les capacités des acteurs de la lutte contre le tabac à travers le partage de connaissances, sont entre autres les objectifs de cette conférence qui se tiendra chaque 4 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*