Conférence Africaine de lutte anti-tabac: appel au renforcement des troupes

Libreville, le 29 octobre 2021 (Dépêches 241). Tombée des rideaux sur la première Conférence Africaine sur la lutte anti-tabac. Rencontre virtuelle d’envergure qui a vu l’implication de nombreux experts du continent et d’ailleurs qui ont appelé à une plus forte implication des pays et sociétés civiles dans la lutte antitabac.

La forte corruption des industries du tabac sur les gouvernements africains , dénoncée par les orateurs, font du tabac un véritable danger pour le développement durable du continent. Sa production continue dans certains pays d’Afrique de fournir un moyen de subsistance pour un nombre important de personnes. Ainsi, la lutte anti-tabac sur le continent occupe une place prépondérante non seulement pour la branche afro de l’OMS mais aussi pour les différentes organisations, et elle est évolutive. 

Le Professeur William Bazeyo, Directeur de la Conférence et Président du Centre pour la Lutte Antitabac en Afrique, a appelé la communauté à lutter et à ne plus s’appesantir sur le problème mais plutôt sur les solutions. Ainsi, au cours de cette dernière journée,entre autres thèmes, celui du problème d’addiction de la jeunesse africaine était au centre des échanges. Tant elle est la cible privilégiée de l’industrie du tabac, consciente qu’elle est la relève de demain. Un renforcement des campagnes de sensibilisation à l’endroit des jeunes a été décidé, ainsi qu’en milieu scolaire où ces derniers s’adonnent à tous les vices. 

Des partenariats, des partages de moyens de lutte stratégiques entre les acteurs pour faire régresser l’interférence de l’industrie du tabac en Afrique sont les maîtres- mots qui ont ponctué la rencontre à laquelle a pris part plus d’une centaine d’experts. Les efforts inlassables d’une Afrique sans tabac pour faire reculer la lutte anti tabac ont été salué par l’OMS.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*