Procès faux et usage de faux: Laccruche Alihanga condamné à 5 ans de prison ferme

BLA le messager est condamné pour avoir menti sur l’identité de son père ©DR

Libreville, 29 octobre 2021 (Dépêches 241). Le tout puissant ancien Directeur de Cabinet du président de la République, Brice Laccruche Alihanga vient d’être condamné par le tribunal correctionnel dans l’affaire qui l’opposait au ministère public sur les faits supposés  d’obtention frauduleuse de la nationalité gabonaise. Finalement comme requis par le tribunal, « le messager intime », d’Ali Bongo Ondimba a écopé de 5 ans de prison ferme. 

5 ans de prison ferme. C’est la verdict qui é été prononcé par les juges du tribunal correctionnel de Libreville, ou Brice Laccruche entendu en premier lieu pour des faits de falsification de documents administratifs lui ayant permis d’obtenir la nationalité gabonaise de façon frauduleuse a finalement été condamné sur un autre chef d’accusation. 

LIRE AUSSI: Obtention frauduleuse de la nationalité gabonaise: BLA sera jugé en correctionnel et risque 5 ans de prison

En effet BLA,  l’ancien directeur de cabinet civil et politique du président de la République a finalement été condamné pour avoir menti sur l’identité de son géniteur, en l’occurrence monsieur Alihanga. C’est du moins ce qui avait été révélé par tribunal correctionnel à l’audience pendant laquelle les réquisitions avaient été données par l’avocat général. 

LIRE AUSSI: Jean Paul Moubembe:«Mon client Brice Laccruche Alihanga va être condamné»

Selon le ministère public  « l’ancien directeur de cabinet du président de la République est accusé non pas d’avoir usurpé la nationalité gabonaise, mais d’avoir menti sur l’identité de son géniteur » a relevé Gabonreview. 

LIRE AUSSI: Procès en faux et usage de faux : Laccruche accusé d’avoir menti sur l’identité de son géniteur

La descente en enfer de Brice Laccruche Alihanga se poursuit après avoir commencé en décembre 2019 date à laquelle il a été interpellé par les agents des services spéciaux et de la direction générale des Recherches pour des faits détournements de fonds, de concussion, blanchiment des capitaux etc. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*