Libreville: Les éclaircissements de la SEEG sur l’origine de la coupure dans la capitale

Les rongeurs retrouvés dans les installations de la Seeg ©DR

Libreville, le 2 novembre 2021 (Dépêches 241). Plusieurs habitants de la capitale gabonaise Libreville, et des villes environnantes ont passé le week-end écoulé sans électricité. Un court-circuit provoqué par la présence d’animaux au poste d’Ambowé, serait à l’origine de cette coupure qui a plongé la plus grande ville du pays dans le noir, a expliqué le service communication et marketing de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG). 

D’après  les informations reçues par nos confrères, du quotidien national l’Union, auprès du responsable de la direction Transport électricité et Mouvement d’énergie, Arna Ndoutoumou Minto’o, et relayées au public, il ressort que, «  Ces animaux seraient essentiellement des gros rongeurs qui, fuyant les intempéries de dimanche, se sont abrités au mauvais endroit du poste se faisant électrocuter. Ce qui a crée un court-circuit qui à son tour, a plongé la commune d’Akanda et plusieurs quarties de Libreville dans le noir », a-t-il indiqué. 

Aussi, a-t-il tenu à rappeler aux populations que, ces cas d’incidents sont fréquents au niveau de leurs équipements. Car, de nombreux postes d’alimentation de la société sont situés dans des endroits couverts de verdure. Ce qui favorise la présence d’animaux. « Avant Ambowé, le poste 90 Kv de Kinguélé avait mi-octobre, enregsitré un incident similaire plongeant de nombreux quartiers dans le noir », a-t-il déclaré.

Enfin, conscient des désagréments occasionnés par ces délestages répétitifs, l’homme a tenu, au nom de l’entreprise à exprimer ses regrets, à la clientèle affectée par ces perturbations et surtout à lui présenter des excuses. « C’est l’occasion pour moi ici, d’exprimer au nom de la Société d’Énergie et d’Eau du Gabon(SEEG)notre regret et nos sincères excuses à l’endroit de notre aimable clientèle », a-t-il conclu. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*