Mairie du Bonheur: Axel Jesson Ayenoue interdit de célébrer des mariages dans d’autres communes

Axel Jesson Ayenoue est-il boycotté par ses collègues ©DR

Libreville, le 5 novembre 2021 (Dépêches 241). C’est ce qui ressort d’une publication sur le compte Facebook de l’actuel maire du 4e arrondissement de la commune de LIbreville communément appelé la Mairie du Bonheur pour le caractère festif et jovial qu’il a su imprimé dans la célébration des ses mariages. Axel Jesson Ayenoue a ainsi indiqué à l’opinion qu’il est désormais interdit de célébrer des mariages hors de sa commune. 

Le maire du bonheur victime de son succès ? La créativité et l’inventivité d’ Axel Jesson Ayenoue qui a révolutionné la célébration des mariages au Gabon en faisant de lui l’officier d’État Civil le plus célèbre du pays gênent-ils aux entournures ? Veut-on freiner l’ascension fulgurante de ce maire apprécié et très convoité par tous ceux qui veulent convoler en juste noce ?  

C’est la question qu’il y’a lieu de se poser après que ce dernier, maire du 4e arrondissement de la commune de Libreville ait fait une annonce via sa page facebook. « Ils disent que je ne peux plus célébrer des mariages dans les communes voisines qui composent « le grand Libreville » … ce mois de décembre sera donc compliqué pour toutes celles et ceux qui ont décidé de se marier dans les salles d’Akanda », a-t-il indiqué. 

En vacance en Chine, celui qu’on appelle affectueusement le « Maire du Bonheur » a ainsi saisi l’occasion pour l’annoncer à l’opinion et aux potentiels futurs mariés non sans passer un message subtils à ses pourfendeurs. « Chers futurs mariés, à vous de prendre vos dispositions…J’arrive bientôt…Sans rancune à mes détracteurs… je ne fais que mon travail…peut-être que le Tribunal peut être clément juste pour le mois de Décembre !!! », a-t-il ajouté. 

A ce qu’il semble, d’autres maires ne verraient plus d’un bon oeil le succès de l’actuel président des l’Union de Jeunes du Parti Démocratique Gabonais ( UJPDG) qui, très sollicité est souvent appelé pour célébrer des mariages dans les communes d’ Owendo et Akanda. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*