Présidentielle 2023 : Dodo Bounguendza donnera des leçons de « séduction et d’efficacité politiques » aux militants du PDG

À moins de deux de la future élection présidentielle, les partis politiques les plus ambitieux fourbissent leurs armes. C’est le cas du Parti démocratique gabonais (PDG). Son secrétaire général Dodo Bounguendza donnera dès fin novembre des leçons de séduction et d’efficacité politiques  aux militants de cette écurie, en vue de remporter les challenges électoraux de 2023.
Boungendza lors d’une précédente sortie

Libreville, le 9 novembre 2021 (Dépêches 241). À moins de deux de la future élection présidentielle, les partis politiques les plus ambitieux fourbissent leurs armes. C’est le cas du Parti démocratique gabonais (PDG). Son secrétaire général Dodo Bounguendza donnera dès fin novembre des leçons de séduction et d’efficacité politiques  aux militants de cette écurie, en vue de remporter les challenges électoraux de 2023.n

Le Parti démocratique gabonais a toujours en mémoire l’humiliante déconvenue de la présidentielle 2016. C’est pourquoi, à moins de deux ans de la future échéance électorale, la formation politique dirigée par Dodo Bounguendza « amorce,  ce qui doit être perçue comme l’ultime virage d’une course de fond dont l’épilogue intervient en 2023 »,  écrit-il dans une note d’orientation N⁰00007/PDG/SE/SG datée du 02 novembre 2021. 

A l’occasion de la rentrée politique 2021/2022 du parti au pouvoir, son secrétaire général  Dodo Bounguendza a appelé les militants à faire oublier « les dysfonctionnements, les faiblesses et les
errements observés en 2016, à l’occasion de l’élection présidentielle. » Pour ce faire, l’ancien directeur du centre d’étude politique du PDG donnera « 30 leçons de séduction et d’efficacité politiques », aux militants de cette formation, entre fin novembre et début décembre à l’occasion de la 3ème séance fédérale d’études politiques. 

L’objectif visé par cette séance de travail est clair. Il est question de fourbir les armes du parti afin de «  remporter avec panache les challenges électoraux de 2023 ». Dans cette note d’orientation aux allures de feuille de route, Dodo Bounguendza compte sur  la mobilisation  des  structures de base du parti, dont l’enrôlement sur les fichiers internes des anciens et nouveaux militants est  l’une des  stratégies. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*