Élections UN: Zacharie Myboto souhaite un renouvellement générationnel dans les instances dirigeantes du parti

Zacharie Myboto lors d’une précédente sortie publique DR

Libreville, le 11 novembre 2021 (Dépêches 241). Alors que s’approche inexorablement la date du prochain congrès électif de l’Union Nationale (UN), à l’issue duquel il cédera son poste de président du parti, Zacharie Myboto a exprimé ses dernières volontés dans une déclaration dont la rédaction de Dépêches 241 a reçu copie. Ainsi, l’ancien président de l’UGDD, souhaite voir un renouvellement générationnel dans les instances dirigeantes de ce parti de l’opposition. 

Un peu plus de 10 ans après sa création, l’Union Nationale est aujourd’hui à la croisée des chemins. Après 2 mandats à la tête du parti, Zacharie Myboto cèdera son poste de président à l’issue du congrès électif qui se déroulera le 13 novembre prochain. C’est dans ce contexte que l’ancien quador du régime d’Omar Bongo, a fait une déclaration dans laquelle il a fixé le cap pour l’avenir de ce parti de l’opposition. 

Ainsi selon Zacharie Myboto, au regard du visage de la population gabonaise majoritairement jeune, il est nécessaire que ce congrès électif, porte à la tête des instances dirigeantes de sa famille politique, des personnalités également jeunes. « L’évolution de la société gabonaise est Dynamique et non Statique. Elle rime avec son temps, celui d’un renouvellement générationnel devenu inéluctable. C’est un cheminement propre à toute vie. L’Union Nationale, Parti d’avant-garde, ne peut y échapper » a déclaré le président sortant du parti. 

S’agit-il d’un appel du pied adressé aux congressistes en faveur de son gendre Paul Marie Gondjout ? Difficile de se prononcer pour le moment. Cependant ce qui est évident est que Paul Marie Gondjout est beaucoup plus jeune, que son adversaire Paulette Missambo qui semble représenter l’ancienne génération.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*