Élections UN: Paul Marie Gondjout salue la victoire de Paulette Missambo

Paul Marie Goundjout faire play avec la victoire de Paulette Missambo ©DR

Libreville, le 14 novembre 2021 (Dépêches 241). Une posture démocratique, telle qu’on en voit rarement dans le microcosme politique gabonais. Cette posture, c’est celle prise par Paul Marie Gondjout, candidat malheureux à l’issue du scrutin devant désigner le président de l’Union Nationale. Défait par Paulette Missambo, son unique challenger, l’ancien Secrétaire Exécutif de ce parti de l’opposition a salué la victoire de son adversaire non sans lui souhaiter, de tout cœur, bonne chance pour la suite. 

Ce samedi 13 novembre se tenait à Libreville, le congrès à l’issue duquel il fallait désigner le successeur de Zacharie Myboto à la tête de l’Union nationale. Un congrès fort en émotion car il intervient quelques semaines après le décès de Casemire Oye Mba, une illustre personnalité du Gabon et cadre de l’Union Nationale. 

Au terme du scrutin, les militants et militantes de ce parti de l’opposition ont porté leur choix sur la personne de Paulette Missambo, vainqueur de cette élection avec 50,83%. Un résultat qui conduit Paul Marie Gondjout à réagir en bon démocrate. « A l’issue du scrutin interne à l’Union Nationale pour la présidence de notre parti, j’ai perdu 49,17% des voix contre 50,83% pour mon adversaire que j’ai félicité en lui souhaitant bon vent », a-t-il déclaré sur son compte facebook, le soir même de sa défaite. 

LIRE AUSSI: Parti politique: Paulette Missambo prend les rênes de l’Union Nationale

Une défaite qui n’a pas fait omettre à Paul Mari Goudjout qu’il avait derrière sa candidature plusieurs militants ayant cru en lui et dont il était impératif de remercier. « Merci aux militants qui nous ont soutenus et accompagnés au cours de cette campagne », a-t-il indiqué. 

L’occasion de rappeler que ce scrutin relatif à la désignation du nouveau président de l’Union est un modèle de démocratie et une démarche inédite dans notre République qui s’est très souvent vautrée, dans ses élections aux résultats de façades. Un fait qu’à tenu à souligner Paul Marie Gondjout. « L’exercice démocratique auquel nous avons convié nos militants est une première au Gabon et j’espère qu’il ouvrira de nouveaux horizons pour notre pays », s’est-il félicité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*