Egypte vs Gabon: « Les vrais patriotes » de Franck Nguema abandonnent les Panthères à Alexandrie

Poko, Aubameyang et Lemina ne seront pas de la partie contre l’Egypte ©DR

Libreville, le 16 novembre 2021. Dépêches 241. Au centre de la polémique depuis le 12 novembre, date de l’arrestation à Franceville, les Panthères du Gabon affrontent ce mercredi 16 novembre les Pharaons d’Egypte à Alexandrie pour le compte de la 6e et dernière journée des éliminatoires de la Coupe du monde au Qatar. Une rencontre à laquelle ne participeront pas Aubameyang, Lemina ou encore Poko « Les vrais patriotes » dixit le ministre des Sports Franck Nguema.

C’est une info qui nous vient tout droit des Échos des Panthères à Alexandrie. Plusieurs cadres de la sélection ont décidé de quitter le regroupement des Panthères et de ne pas jouer le match contre l’Égypte comptant pour la dernière journée des éliminatoires de la coupe du monde au Qatar. 

LIRE AUSSI: Libye vs Gabon : en soutien à Stéphane Nguema arrêté Ibrahim Ndong refuse de jouer ce vendredi

« Les Panthères affrontent l’Égypte demain sans Aubameyang Pierre-Emerick, Mario Lemina , Guelor Kanga et André Biyogo Poko », a-t-on pu lire sur la page Facebook, Allez Les Panthères du Gabon. Si l’absence de Guelor Kanga Kaku est très compréhensible en ce sens qu’il a récemment perdu son père, l’absence des autres joueurs interpelle surtout depuis que le ministre des Sports, l’illuminé Franck Nguema a fait d’eux les Gabonais les plus patriotes du pays pour avoir foulé la pelouse du stade Rénovation de Franceville et pour avoir opté pour le silence alors que leur coéquipiers se faisaient enfermer à Bongoville par le forces de l’ordre. 

LIRE AUSSI: Affaire Stéphane Nguéma: la sortie puérile de Franck Nguema qui fait une hiérarchisation entre vrais et faux patriotes

Bien qu’étant déjà éliminé, cet abandon du groupe va alimenter une fois de plus le débat sur les supposés « vrais patriotes », lancé maladroitement et cyniquement par le ministre des Sports car Didier Ibrahim Ndong a subi les pamphlets puérils de la tutelle pour avoir quitté le regroupement en soutien à Stéphane Nguema arrêté pour avoir demandé la reprise du championnat local. 

Des défections de masse qui cachent très mal un malaise désormais effectif et patent au sein de la tanière. Malaise déclenché par la fédération et entretenu de façon éhontée par des posts du ministre des Sports qui ont davantage créé la division et la fracture entre la sélection, certains joueurs et ses fans. Est-une attitude patriotique pour un capitaine que d’abandonner ses coéquipiers en plein regroupement ? La question reste entière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*