Football: Franck Nguema entretient la division au sein de l’équipe nationale selon l’Association nationale des arbitres de football du Gabon (ANAFG)

les arbitres dénoncent les propos du ministre des Sports ©DR

Libreville, le 17 novembre 2021 (Dépêches 241). C’est l’une des informations à retenir d’un communiqué de l’Association nationale des arbitres de football du Gabon (ANAFG) publié récemment. Les dernières sorties de Franck Nguema dans les réseaux sociaux selon les juges de terrain, participent à entretenir la division au sein de l’équipe nationale. Un climat délétère, qui pourrait avoir des répercussions  négatives sur les résultats des Panthères, lors de la prochaine Coupe d’Afrique des nations (CAN). 

Les propos maladroits, publiés dans les réseaux sociaux par ministre des sports, Franck Nguema, lequel avait fait une distinction entre les « vrais patriotes » et les « faux patriotes » au lendemain de la défection de Didier Ibrahim Ndong, continuent de susciter des réactions dans la grande famille du football gabonais. 

LIRE AUSSI: Affaire Stéphane Nguéma: la sortie puérile de Franck Nguema qui fait une hiérarchisation entre vrais et faux patriotes

En effet, dans un communiqué publié ce mardi 16 novembre parvenu à la rédaction de Dépêches 241, l’Association nationale des arbitres du Gabon, au même titre que l’Association nationale des footballeurs du Gabon (ANFPG) quelques heures plus tôt, a marqué son indignation devant les mots du ministre, « l’Association nationale des arbitres de football du Gabon s’étonne des propos tenus par le ministre en charge des sports en parlant de « vrais patriotes »  et de « Chef des hypocrites », dans un contexte déjà éruptif lié à la garde à vue de Stéphane Nguema, et la défection de Didier Ibrahim NDONG qui a refusé de prendre part au match »  a-t-on pu lire dans la missive. 

LIRE AUSSI: Egypte vs Gabon: « Les vrais patriotes » de Franck Nguema abandonnent les Panthères à Alexandrie

Mieux, les arbitres ont souligné que cette sortie incongrue du ministre portait les germes de la division dans la tanière des Panthères. « En agissant ainsi, nous sommes d’avis que le membre du gouvernement a soufflé sur les braises de la division au sein de l’équipe nationale voire au cœur de la Nation gabonaise » précise la suite de la note 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*