Présidence: les dernières mesures restrictives visent un retour à la vie normale dès le 15 décembre selon Jessye Ella Ekogha

Jessye Ella Ekogha a revenu sur l’importance de retrouver une vie normale en se faisant massivement vacciner ©DR

Libreville, le 17 novembre 2021 (Dépêches 241). Ce mercredi 17 novembre, le porte-parole de la Présidence de la République, Jessye Ella Ekogha était face aux hommes de médias, à l’occasion de sa traditionnelle conférence de presse. Le conseiller du Chef de l’Etat, a saisi cette opportunité pour apporter plus de précisions, au sujet des réelles motivations, cachées derrière les mesures restrictives annoncées par le gouvernement le 27 octobre dernier. 

Le 27 octobre dernier, au cours d’une déclaration publique, le gouvernement par le biais du ministre de la Santé, Guy Patrick Obiang, annonçait que l’accès aux lieux publics était désormais conditionné par la présentation d’un pass vaccinal ou d’un Test PCR valable 14 jours. Dans le même temps, les autorités annonçaient également que le Test PCR gratuit jusqu’ici, coûterait désormais 20 000 FCFA pour le normal, et 50 000 FCFA pour le VIP. 

Si ces mesures ont suscité une levée de bouclier de la part de la société civile, qui a tôt fait d’y voir une obligation vaccinale déguisée, elles sont selon Jessye Ella Ekogha, nécessaires voire fondamentales dans le contexte sanitaire actuel. « Ces décisions sont prises aujourd’hui, pour protéger les populations », a souligné le porte-parole de la Présidence de la République. 

Mieux, selon le conseiller du Président, elles visent également à permettre un retour à la vie normale à compter du 15 décembre prochain, date à laquelle elles doivent entrer en application. « Ce qui est voulu pour le 15 décembre, c’est un retour à la vie normale. C’est qu’on puisse rouvrir les activités qui sont en bernes depuis 2 ans »,  a précisé Jessye Ella Ekogha. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*