Voyages diplomatiques Post-AVC d’Ali Bongo: Comme un air de remerciements

Ali Bongo Ondimba a profité de son marathon diplomatique pour remercier les autorités Saoudiennes et marocaines ©DR

Libreville, le 17 novembre 2021 (Dépêches 241). Le président de la République Chef de l’Etat a regagné le Libreville au terme d’un périple diplomatique qui l’aura conduit tour à tour à Riyad en Arabie Saoudite, à Glasgow en Ecosse, à Rabat au Maroc et à Paris en France. Des destinations pour certaines fortes en symboles tant elles sont déterminantes pour le numéro un Gabonais qui sans l’intervention de ces pays, n’aurait certainement pas survécu après son accident vasculaire cérébrale survenu en 2018. 

Le président de la République, Chef de l’Etat avait entamé fin octobre dernier un marathon diplomatique qui l’a conduit dans plusieurs pays dont deux particulièrement symboliques. D’abord Riyad en Arabie Saoudite où Ali Bongo Ondimba s’est envolé le 24 octobre pour le 5e au forum économique Future Investment Initiative (FII) qui s’est tenu du 26 au 28 octobre 2021 dans la capitale d’Arabie Saoudite et ensuite à Rabat dans la capitale marocaine, pour une visite de travail. 

Le 24 octobre 2021 / 24 octobre 2018. Il apparaît ainsi évident que le choix de cette destination y compris la date ne se sont pas faits de façon fortuite et portent tout un symbole. Le numéro un Gabonais a fait le choix de fouler 3 ans après le sol saoudien, la même date à laquelle il a été foudroyé par un ACV qui a fait vaciller son pouvoir, histoire d’affronter ce moment fort en émotion, histoire en outre de conjurer le sort.

LIRE AUSSI: Gabon: Ali Bongo fait son retour à Ryad 3 ans après son AVC

Un retour en grâce pour remercier, entre autres, les autorités saoudiennes d’avoir fait preuve de célérité et de diligence au moment de la prise en charge suivant son malaise. Une promptitude sans laquelle le Chef de l’Etat serait certainement passé de vie à trépas. On imagine donc qu’Ali Bongo Ondimba a nécessairement a eu des mots de remerciements à l’endroit des autorités saoudiennes à la mesure de leur hospitalité. 

Une marque de reconnaissance et de gratitude manifestée également à Rabat au Maroc où Ali Bongo Ondimba s’y est rendu après la Conférence des Parties sur les Changements Climatiques (COP26) qui s’est tenu à Glasgow en Ecosse, pour y rencontrer son le roi Mohamed VI. « Ce pays cher à son coeur », qu’est le Maroc, Ali Bongo Ondimba y est allé pour rencontrer son « frère », a-t-il indiqué sur sa page facebook. 

LIRE AUSSI: Coopération: pays de sa convalescence, Ali Bongo rend hommage au Maroc

Au président de la République d’ajouter  « Je n’oublierai jamais tout ce qu’il a bien voulu faire pour moi, en particulier dans mes moments difficiles ». Des mots fort de sens, car en parlant de moment difficile, Ali Bongo Ondimba fait certainement allusion à sa convalescence qu’il a effectuée dans le royaume chérifien après avoir été pris en charge à Riyad. Convalescence au terme de laquelle, il a ensuite pu regagner son pays. 

Ces voyages diplomatiques post-avc d’Ali Bongo Ondimba in fine, étaient auréolés pour la moitié, de la volonté de remercier ces différents pays qui ont grandement participé à son maintien en vie, et donc par ricochet à son retour aux affaires dès mars 2019 au Gabon pour poursuivre son magistère.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*