Copivac : «les journalistes doivent être partie prenante » dans la stratégie vaccinale

Le Pr. Marielle Bouyou-Akotet (au milieu ) a rehaussé de sa présence le séminaire formation des professionnels des médias sur la vaccination ©DR

Libreville, le 20 novembre 2021 (Dépêches 241). Ayant pris part à la cérémonie de clôture de la formation des professionnels des médias sur la vaccination, la présidente de la coordination nationale de la vaccination (Copivac), Pr. Marielle Bouyou-Akotet, a considéré pour sa part, que les médias doivent être partie prenante dans le déploiement de la stratégie nationale de vaccination. Les professionnels de l’information ont en effet formulé des recommandations aux responsables du  Copivac pour une meilleure adhésion des populations à la  vaccination. 

Ce séminaire de formation des professionnels des médias qui s’est achevé ce 19 novembre au centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL), à été rehaussé par la présence de la présidente de la coordination nationale de la vaccination, Pr. Marielle Bouyou-Akotet  qui a du reste assuré que cet atelier de formation n’est que le début d’une longue série. De ce fait, le Pr. Marielle Bouyou-Akotet estime que la presse doit être partie prenante dans le déploiement de la stratégie vaccinale au Gabon. « Les communicateurs aussi bien des médias publics que privés, ont tout à fait un rôle à jouer dans la stratégie de lutte contre la pandémie de covid-19 au Gabon », a-t-elle déclaré.

Après deux journées de formation et d’échange avec les spécialistes de santé publique, les hommes des médias ont quant à eux formulé des recommandations  aux responsables du Copivac. Les journalistes entre autres  représentés par Obame Assoumou Rony Placide, ont exhorté le ministère de la Santé à mettre en place une cellule de communication dans laquelle la presse nationale publique et privée  aura une place de choix. Le tout en faisant dans le même temps la proposition d’élargir les stratégies de communication qui sont pour l’instant limitées aux seules techniques journalistiques non sans évoquer la question du financement de la presse qui demeure aussi insignifiant.  

LIRE AUSSI: Covid-19: séminaire de formation des professionnels médias sur la vaccination, organisé par le ministère de la Santé

A l’issue de cet atelier de renforcement des capacités sur la question de la vaccination contre la covid-19 au Gabon, les professionnels des médias se disent  globalement aguerris, outillés pour relayer la bonne information auprès des populations. « En prenant part à ce séminaire de formation, on sort de là ravi car nous pouvons dire que les journalistes pourront relayer la bonne information en matière de stratégie de vaccination et globalement sur la stratégie de riposte contre le coronavirus », témoigne Ryan Nziengui, journaliste à Radio Gabon.

Une journaliste donnant son impression sur la séminaire ©DR

Cela dit, chaque journaliste présent à la clôture desdits travaux, a reçu une attestation de participation des mains des responsables du Copivac au premier rang desquels, la présidente de la coordination nationale, Pr. Marielle Bouyou-Akotet. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*