Énergie électrique : Libreville en passe d’acheter l’excédent d’énergie de la Guinée Équatoriale

le ministre de l’énergie souhaite ainsi répondre à la demande énergétique des populations rurales ©DR

Libreville, le 26 novembre 2021 (Dépêches 241). Dans le cadre du projet électrification interconnexion Gabon-Guinée Équatoriale, les experts du Pool Énergie d’Afrique Centrale (PEAC) et ceux du ministère de l’Énergie et des ressources hydrauliques du Gabon, ont réalisé une mission en Guinée Équatoriale. Mission au cours de laquelle, ils ont eu une séance de travail avec les responsables du ministère de l’Énergie de ce pays. À l’issue de cette rencontre, un protocole d’accord selon lequel, le Gabon achètera l’excédent d’énergie de la Guinée Équatoriale a été signé, rapporte le média d’information spécialisé Gabon logistics et transports

C’est un secret de polichinelle, le Gabon connaît en matière d’énergie électrique, un déficit qui se matérialise par des délestages réguliers, dans les grands centres urbains, et une absence totale d’électricité dans certaines régions de l’hinterland. C’est dans ce contexte, que des experts du Ministère de l’Énergie et ceux du Pool Énergie Afrique Centrale sont allés récemment signer un partenariat avec les responsables du ministère de l’Énergie de Guinée Équatoriale, dans le but d’apporter des pistes de solutions à cette problématique nous informe notre confrère Gabon Logistics et Transports

Au terme dudit partenariat, la Guinée Équatoriale a accepté de vendre son excédent énergétique, afin d’aider le Gabon à combler son déficit notamment dans le Woleu-Ntem et ses environs «un protocole d’accord a été signé entre la République du Gabon et la Guinée équatoriale pour un échange d’énergie entre les deux parties. Concrètement, c’est la République Gabonaise qui achètera l’excédent de l’énergie à la guinée équatoriale pour alimenter les populations au niveau de la province du woleu-ntem et bien entendu aussi dans les villages environnants» a déclaré Alexis Léandre Okouma, chef de service réglementation et normalisation au ministère de l’énergie du Gabon. 

Joint au téléphone, le Ministère n’a pas souhaité répondre afin de confirmer ou d’infirmer l’information. 

À titre de rappel, conformément aux recommandations du Plan d’accélération de la transformation, le Gabon souhaite augmenter sa capacité en énergie électrique afin de répondre à la demande des populations. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*