Partis Politiques: Hervé Patrick Opiangah face aux populations d’Igoumie

Hervé Patrick Opiangah est allé discuter avec les populations du quartier Igoumie ©DR

Libreville, le 27 novembre (Dépêches 241). Dans le prolongement de sa sortie politique du Week-end écoulé, Hervé Patrick Opiangah a une nouvelle fois pris son bâton de pèlerin ce samedi 27 novembre, pour aller à la rencontre des populations d’Igoumie, un quartier enclavé situé dans le 2è arrondissement de la Commune d’Owendo (Sud de Libreville). À l’invitation des jeunes et de la notabilité de cette zone, le président du l’Union pour la Démocratie et l’Intégration Sociale (UDIS) a échangé avec ses compatriotes, au sujet d’un ensemble de questions relatives à la vie de la cité. 

C’est dans une ambiance festive, et sous le  sceau de la célébration du patrimoine culturel national, que les populations du quartier Igoumie, (Owendo) ont accueilli ce samedi 27 novembre, Hervé Patrick Opiangah. Le président de l’Union pour la Démocratie et l’Intégration Sociale (UDIS) a ainsi répondu favorablement, à l’appel qui lui a été lancé, par les habitants de ce quartier enclavé. 

Des habitants qui par le voix de Cynthia Kota, secrétaire permanente de l’UDIS, lui ont souhaité la bienvenue avant de fixer les attentes de cette rencontre citoyenne « Monsieur le Président nous vous remercions d’avoir bien voulu faire le déplacement sous cette pluie. Nous vous avons appelé car nous avons un espoir, nous nourrissons un rêve, celui de voir les populations d’Igoumie être acteurs du développement de la commune d’Owendo », a-t-elle souligné. 

Pour leur part, les représentants des jeunes et des femmes ont invité l’Honorable député de Mounana, à se défaire des pratiques obsolètes de la politique politicienne, pour trouver des solutions concrètes à leurs doléances. « Nous vous ouvrons nos cœurs de mamans, pour exprimer nos besoins, à la résolution desquels, nous pouvons sortir de la précarité », a déclaré l’artiste Miss-Path de Jade, habitante de la zone. 

Hervé Patrick Opiangah lors des échanges ©DR

Des besoins et doléances qui concernent essentiellement, « la construction d’une passerelle, la construction d’un marché, l’aménagement d’un point de collecte des ordures ménagères, la construction d’une bâtisse pour la chefferie du secteur 1 », a déclaré le notable Paulin Metandou Ebombo, non sans avoir rappelé que la pluie qui a précédé la cérémonie, était une source de bénédictions. « Vous êtes bénis monsieur le président, la pluie qui a précédé votre arrivée est un signe de bénédiction car elle a lavé le sol de toutes ses aspérités », a-t-il souligné   

Enfin prenant la parole en dernière position, et fidèle à son discours frappé du sceau de la vérité, Hervé Patrick Opiangah s’est gardé de faire des promesses qu’il serait dans l’incapacité de réaliser. « J ‘ai horreur de la démagogie. Partout où je suis passé, je n’ai jamais dit ou promis des choses que je ne saurais faire matérialiser » a-t-il déclaré. Et de poursuivre, en lançant, « je préfère vous demander de me laisser le temps d’analyser les préoccupations que vous m’avez posées. Je vous demanderai de composer une délégation que je recevrai dans les prochains jours », a-t-il promis. 

Le président de l’UDIS a par ailleurs, invité les jeunes à se tourner vers l’entrepreneuriat, en axant leurs opportunités sur les petits métiers pour sortir de la misère sociale. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*