Éducation nationale : les élèves de Lambaréné dans la rue pour réclamer la reprise des cours

les élèves de la ville de Lambaréné

Libreville, le 29 novembre 2021 (Dépêches 241). Ce lundi 29 novembre, les élèves des différents établissements de Lambaréné, ont conjointement organisé une marche dans la ville, pour exiger la reprise des cours. Depuis plusieurs semaines, les enseignants affiliés au Syndicat de l’éducation nationale (Sena) et à la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed) sont en grève. 

Une semaine après les élèves de la ville de Port-Gentil, le tour est revenu ce lundi aux apprenants de Lambaréné, de descendre dans la rue pour exiger la reprise des cours, suspendus en raison du mouvement de grève lancé par la coalition Sena-Conasysed. Au son de « libérez moi la piste, j’ai envie de faire l’école », les jeunes ont arpenté les quartiers de la ville du Grand Blanc, pour faire entendre leur mécontentement. 

Une preuve manifeste que contrairement aux allégations du ministère de l’éducation nationale, la grève conjointement lancée par la coalition Sena-Conasysed, s’est véritablement emparée de l’ensemble du pays. Ceci, pour le plus grand désarroi de la jeunesse, qui souhaite simplement accéder à l’école pour bénéficier d’une formation. Un droit absolu d’ailleurs reconnu par la Constitution. 

La question que se pose désormais l’opinion est celle de savoir: quand est ce que le gouvernement se décidera-t-il enfin, à écouter les doléances légitimes des enseignants, afin de mettre fin au massacre de la jeunesse en cours ?  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*