Présidentielle 2023: Paul Mba Abessole plaide en faveur d’une transition politique avant les élections

L’ancien leader politique pense qu’une transition est nécéssaire avant les présidentielles ©DR

Libreville le 29 novembre 2021 (Dépêches 241). L’ancien président du Rassemblement pour le Gabon (RPG), Paul Mba Abessole plaide en faveur d’une période de transition politique avant les échéances électorales prévues au Gabon en 2023. Pour lui, il n’est pas question que les Gabonais choisissent leur dirigeant maintenant, alors que tous les prétendants à la fonction présidentielle ne se parlent plus depuis plusieurs années en même temps qu’ils ignorent les besoins et les aspirations du peuple qu’ils s’empressent de vouloir diriger. 

Il n’a rien perdu de  son savoir politique et culturel. A 82 ans, Paul Mba Abessole, ancien président du Rassemblement pour le Gabon (RPG) et ancien adversaire politique d’Omar Bongo, plaide en faveur d’une transition politique avant les échéances électorales prévues en 2023 au Gabon. Pour lui, il n’est pas question de parler d’élection présidentielle au Gabon tant que ceux qui prétendent à la fonction suprême se regardent en chien de faïence.

« Je dis on ne doit pas parler d’élection présidentielle maintenant, on doit parler de cette période de transition où nous réapprenons à nous connaître, nous réapprenons à parler entre nous, et quand le moment sera venu, en ce moment-là quand on sait que nous avons réussi à savoir quels sont nos intérêts communs, quels sont nos intérêts différents, on est en ce moment-là capable de choisir les gens qui peuvent être les garants de ces intérêts soient particuliers soient communs. Or il y a personne au Gabon aujourd’hui, vous passez votre temps à vous insulter », a commandé l’ancien vice-premier ministre, Paul Mba Abessole lors d’une interview accordée à notre confrère Gabon Media time

De plus, l’ancien maire de Libreville au relent culturel affirmé, a fustigé le fait que ceux qui prétendent vouloir diriger le Gabon n’ont que très peu de connaissance de son peuple et de ses aspirations. Plusieurs fois ministre et deux fois candidat malheureux aux échéances présidentielles, Paul Mba Abessole dit ne nourrir aucune ambition pour les scrutins à venir. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*