Décès de Louis Patrick Mombo: le florilège de réactions

Le décès de Louis Patrick Mombo a suscité de nombreuses réactions

Libreville, le 1er décembre 2021 (Dépêches 241). Au plus fort de la grève qui secoue actuellement le secteur éducation, Louis Patrick Mombo, le délégué général de la Convention national des syndicats du secteur éducation (Conasysed) est mort à Libreville, la nuit dernière. Un décès qui a suscité de nombreuses réactions dans la société civile gabonaise. 

Les acteurs de la société civile gabonaise se sont réveillés ce mercredi matin sous le choc. Et pour cause, un des leurs, l’éminent délégué général de la Convention national des syndicats du secteur éducation, Louis Patrick Mombo, est décédé la nuit dernière à Libreville. Un décès qui intervient au plus fort du mouvement de grève, qu’il avait lancé en compagnie de Fridolin Mve Messa, le secrétaire du Syndicat de l’éducation nationale (Sena), en vue de revendiquer de meilleures conditions de vie et de travail pour les enseignants. 

Fridolin Mve Messa qui à travers un post publié sur sa page facebook ce jour, n’a pas caché son émotion. « La douleur est immense. Il tombe les armes à la main pour un combat noble » a-t-il écrit. Pour sa part, Marc Ona Essangui, un autre acteur majeur de la société civile a salué le talent et la probité morale de Louis Patrick Mombo  « Hassan, l’un des meilleurs syndicalistes connus dans notre pays ces dix dernières années s’en est allé. Sa maîtrise de la législation du travail et son honnêteté m’ont toujours impressionné » a publié le patron de l’ONG Brainforest. 

Geoffroy Foumboula quant à lui, a salué la mémoire du disparu, avant d’inviter les enseignants à poursuivre son combat pour la justice. « Ton engagement ne sera pas inutile, pour le respect de ton âme, j’ose croire que les enseignants du Gabon se lèveront tous comme un seul homme pour poursuivre ce combat jusqu’à satisfaction totale des revendications » a-t-il souligné. En ce qui concerne les politiques, Paul Marie Gondjout s’est incliné devant le mémoire d’un « responsable de haut vol, engagé et déterminé dans la lutte pour les droits des travailleurs » a déclaré le militant de l’Union nationale. 

Autant de réactions qui tendent à démontrer qu’avec le décès de Louis Patrick Mombo, le Gabon perd un grand leader. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*