Partenariat public-privé : le gouvernement et GSEZ main dans la main pour le développement de la Zes d’Iloko

La ministre Carmen Ndaot et le Directeur General de Gzes Kumar Mohan pendant la signature du partenariat ©DR

Libreville, le 29 novembre 2021 (Dépêches 241). Grâce au soutien de Gsez, le gouvernement pourra  enfin lancer les travaux de la nouvelle zone économique spéciale à  Lambaréné, dans le Moyen-Ogooué. Ce nouveau partenariat a été acté ce 29 novembre par une signature de convention entre les deux partis. 

Le Gabon poursuit la diversification de son économie. Dans cette lancée, le pays  compte bien tirer profit de la manne  générée par le secteur Forêt-Bois. Dans ce cadre, une convention de partenariat a été signée le 29 novembre entre le directeur général de GSEZ, Kumar Mohan, et le  Gouvernement, représentés par  Carmen Ndaot, Nicole Jeanine, Lydie Roboty et Pr. Lee White, respectivement   ministre de la promotion des investissements, de l’Économie et de la Relance, et des Eaux et Forêts.  

L’implantation et le développement de cette nouvelle Zone économique spéciale à  Lambaréné axée sur les métiers de transformation de bois est la matérialisation de la volonté  du président de la République Ali Bongo Ondimba de garantir l’après pétrole.  C’est d’ailleurs ce que confirme  Carmen Ndaot,  ministre de la promotion des investissements :  « Cette signature vient consacrer la matérialisation de la vision économique du président de la République, Ali Bongo Ondimba  de faire des zones économiques spéciales des leviers au service de la diversification et de la transformation de notre économie » a-t-elle déclaré. 


LIRE AUSSI: 6ème réunion annuelle des zones économiques: Carmen Ndaot promeut les vertus de la ZES de Nkok du Gabon au Ghana

En effet, ce nouveau fleuron de la diversification économique, s’étendra sur environ 635 ha et  conformément aux promesses du Gouvernement, favorisera la création d’environ 2000 emplois. Au regard du succès enregistré, ces dernières années par la Zone économique de Nkok, notamment pour la transformation du bois au niveau local, Cette nouvelle plateforme économique spécialisée elle aussi dans  le bois, sera suivie dans les mois ou années à venir, d’un autre projet de même nature implanté à Franceville. Ce dernier sera cette fois axé sur l’agriculture et les plantations d’arbres dans le cadre d’une politique de reboisement. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*