Education nationale : face au durcissement de la grève le ministère annonce la radiation des enseignants grévistes

Daouda Mouguiama brandit la menace au lieu de chercher l’apaisement ©DR

Libreville, le 6 décembre 2021 (Dépêches 241). Ce lundi soir, sur les antennes de Gabon télévision, William Johnson Awandjo, Conseiller technique au ministère de l’Éducation nationale, a annoncé que la tutelle lancera dans les prochains jours, une procédure de licenciement des enseignants grévistes. De quoi faire monter d’un cran la crise qui secoue le secteur de l’éducation.

Excédé par la grève qui paralyse le secteur éducation depuis la rentrée des classes, le ministère par le biais de son conseiller technique, William Johnson Awandjo, a réagi ce lundi soir, sur les antennes de Gabon télévision. En effet, la tutelle a tenu à fustiger ce mouvement d’humeur qui selon elle, ne se justifie plus au regard des efforts réalisés par le gouvernement, depuis plusieurs semaines en vue de donner satisfaction aux revendications des enseignants. 

« À ce jour 5 points de revendications sont pris en compte à savoir, la mise en place de la commission ministérielle du dialogue social, la mise en place de la commission ministérielle des recrutements directs, le traitement effectif des régularisations des situations administratives, la construction des établissements scolaires, la réactivation de la commission bi-partite d’organisation des concours internes » a déclaré le conseiller technique du ministère. 

Dans ce contexte, et face à la persistance des positions radicales, contraires aux dispositions légales, le ministère a décidé d’utiliser la manière forte pour rétablir l’ordre au sein des établissements scolaires. « Seuls les enseignants en poste recevront leurs salaires. Les autres seront en fonction de leurs positions traités ainsi qu’il suit: les enseignants en grève, paiement des allocations familiales et de la prime de logement. Les enseignants n’ayant pas regagné leurs postes d’affectation, suspension de solde. Les enseignants absents de leurs postes depuis au moins 3 mois, lancement de la procédure de radiation » a poursuivi William Johnson Awandjo. 

La question que l’on se pose désormais est celle de savoir si cette batterie de mesures va contraindre les enseignants grévistes à revoir leurs positions ou si au contraire ils vont durcir le mouvement de grève ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*